Virginia Woolf
Virginia Woolf © Radio France

« Jeudi 18 août 1921

Rien à noter, sinon une insupportable crise d’énervement, qui passera peut-être si j’écris. Me voilà enchaînée à mon rocher, contrainte à l’inaction, condamnée à laisser chaque souci, chaque rancœur, irritation et obsession fondre sur moi toutes griffes dehors, et revenir à la charge. Autrement dit, je ne peux pas me promener et ne dois pas travailler, à cause de ces maudites migraines. Quelque livre que je lise, il bouillonne dans ma tête. Personne n’est aussi malheureux que moi, ni à ce point conscient d’avoir en réserve une infinie capacité de plaisir n’attendant qu’à être employée.

Voilà. J’ai presque fait disparaître mon irritation. J’entends le va-et-vient de la tondeuse que ce pauvre Leonard promène sur la pelouse, car une épouse comme moi devrait avoir un écriteau sur sa cage : « Elle mord ! ». Et lui qui a passé toute sa journée d’hier à courir Londres pour moi ! Nous avons eu une longue dispute. Je me vis alors moi-même, et mon prestige, mes dons, mon charme, ma beauté, etc, enfin tous ces soutiens qui me permettent de surnager depuis tant d’années, s’amenuiser, disparaître. Et c’est vrai que je suis une femme d’âge mûr, mal fagotée, tatillonne, laide, incompétente, vrai que je suis vaniteuse, bavarde et futile.»

C’est par cet autoportrait insolite, extrait de son Journal, que nous ouvrons cette seconde émission consacrée à Virginia Woolf , à l’occasion de la parution de ses œuvres en Pléiade, dans une nouvelle traduction dirigée par Jacques Aubert.

Après avoir parcouru ses plus célèbres romans la semaine dernière, découvrons ce soir son talent pour d’autres genres littéraires : les nouvelles , avec lesquelles elle a débuté en tant qu’écrivain ; mais également ses écrits plus intimes , en particulier son journal qu’elle a tenu pendant toute sa carrière de romancière…

Avec des extraits des Oeuvres romanesques , édition La Pléiade, Gallimard (2012) dans la nouvelle traduction dirigée par Jacques Aubert :

  1. Mrs Dalloway dans bond Street

  2. Lappin et Lapinova

3.Flush : chapitre I

  1. Journal intégral, 1915-1941 , éditions Stock, 2008, traduction de Colette-marie Huet et Marie-ange Dutartre

  2. Station balnéaire, flux et reflux : publié dans le recueil La Fascination de l'étang, éditions du Seuil, 1990, traduction de Josée Kamoun

  3. Lettre à Gérald Brenan: extrait de Lettres , éditions du Seuil 1993, traduction de Claude Demanuelli

Avec les voix de l'écrivain Michael Cunningham , de Quentin Bell , neveu de Virginia Woolf, et de Virginia Woolf

Programmation musicale :

Scarlett Johansson : "Town with no cheer"L : "Les corbeaux"

Rediffusion exceptionnelle :

Demain dimanche 15 avril, de 18h10 à 19h , nous vous invitons à (re)découvrir notre émission sur Victor Hugo, ses engagements artistiques et politiques du 9 avril 2011... A une semaine du premier tour des élections présidentielles, un petit détour par le XIXe siècle, "ça peut pas faire de mal"...

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.