En mars prochain sera célébré le centenaire de la naissance de Boris Vian. Hommage à l'artiste inclassable qui fut à la fois écrivain, poète, trompettiste de jazz, et membre du Collège de Pataphysique cher à Alfred Jarry

Boris Vian en 1957 lors de l'enregistrement de l'émission radiophonique "Bonsoir l'Europe, ici Paris"
Boris Vian en 1957 lors de l'enregistrement de l'émission radiophonique "Bonsoir l'Europe, ici Paris" © AFP / Louis Joyeux / Ina

Ce soir, je vous invite à réécouter l'émission du 2 mars 2013, consacrée à son roman le plus poétique, L'Ecume des jours, publié en 1947.

Dans cette histoire, dont Boris Vian assurait qu’elle était « entièrement vraie puisqu’imaginée d’un bout à l’autre », les individus parlent aux souris, les vitres des voitures changent de couleur, les nénuphars empêchent de respirer, et l’amour naît en un battement de cil…

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.