ORLANDO : On ne peut pas vivre comme ça, sans réponse !

LA GRANDE ACTRICE : Ne cherche pas le sens de ta vie, cherche la vie !

ORLANDO : Dis-moi son nom !

LA GRANDE ACTRICE : Passe-moi la robe rouge !

ORLANDO : Dis-moi son nom !

LA GRANDE ACTRICE : Tu trouves que j’ai l’air d’une allégorie ?

ORLANDO : Dis-moi son nom, quel est son nom, le nom de mon père !

LA GRANDE ACTRICE : Le Théâtre est mon seul amour !

Ainsi commence Orlando ou l’impatience , une comédie d’Olivier Py sur le lien de filiation, qui est aussi une réflexion sur le théâtre et ses genres : la tragédie politique, la comédie érotique, l’épopée historique, la farce philosophique… C’est par cette pièce-manifeste, qui rassemble ses thèmes de prédilection sur l’art, le travestissement, la foi et le politique, quele nouveau directeur du Festival d’Avignon inaugure sapremière édition du Festival , qui explore les paradoxes du comédien et les formes de la théâtralité dans tous leurs états.

Affiche du Festival d'Avignon 2014
Affiche du Festival d'Avignon 2014 © Radio France

Ce soir, à quelques jours de l’ouverture des festivités, découvrons, en avant-première, certains des textes les plus attendus de cette programmation : des classiques, commeKleist, Shakespeare, mais aussi de nombreux auteurs contemporains, comme la RoumaineGianina Carbunariu et le Grec Yannis Mavritsakis … De la comédie au drame, ces pièces interrogent toutes, à leur façon, la question de la représentation, et la place de l’individu dans la société, à travers la figure d’une jeunesse révoltée ou sacrifiée, en quête de sens et d’action…

Et pour m’accompagner dans ces lectures, j’ai le grand plaisir d’accueillir, pour cette dernière émission de la saison, un camarade et jeune talent de la Comédie-Française, qui m’accompagne tous les soirs dans Lucrèce Borgia : bonsoir, Sébastien Pouderoux

Avec les extraits des pièces suivantes :

Exergue : Orlando ou l’impatience , d'Olivier Py (éditions Actes Sud, 2014), mise en scène de l'auteur, du 5 au 16 juillet à La Fabrica

- Le Prince de Hombourg , deHeinrich von Kleist (éditions de L’Arche, 1951, traduction de Jean Curtis; réédition Actes Sud-Papiers, 2014, dans une nouvelle traduction d'Eloi Recoing et Ruth Orthmann) ; mise en scène de giorgio Barberio Corsetti, du 4 au 13 juillet, à la Cour d'honneur du Palais des Papes

- Falstafe , de Valère Novarina (édtions P.O.L. 2008); mise en scène de Lazare Herson-Macarel, du 6 au 11 juillet à la Chapelle des Pénitents Blancs

- Henri VI , de Shakespeare (Gallimard, Pléiade, 2008, traduction de Line Cottegnies), mise en scène de Thomas Jolly, ledu 21 au 26 juillet à La Fabrica

- SoliTarité , de Gianina Carbunariu (éditions Actes Sud, traduction de Mireilla Patureau, 2014), mise en scène de l'auteur, du 19 au 27 juillet au Gymnase du Lycée Mistral

- Vitriol , de Yannis Mavritsakis (Editions Théâtrales, traduction de Dimitra Kondylaki, 2014), mise en scène d'Olivier Py, du 10 au 19 juillet au Gymnase Paul Giéra

- La ronde du carré , de Dimitris Dimitriadis (éditions Les Solitaires intempestifs, traduction de Claude Galea et Dimitra Kondylaki, 2014) , mise en scène de Dimitris Karantzas, du 22 au 25 juillet à l'Opéra d'Avignon

- La Chaste vie de Jean Genet , de Lydie Dattas (éditions Gallimard, 2006), avec l'Orchestre Régional de Provence, le 26 juillet à la Cour d'Honneur du Palais des Papes

En conclusion : Orlando ou l’impatience , d'Olivier Py

Avec les voix de Jean Vilar, Olivier Py, Lydie Dattas, Jean Genet (Archives Ina)

Programmation musicale :

  • Henry Purcell, par Barnaby Smith : By beauteous softness mix'd with majesty - pour haute-contre cordes et basse continue

  • Raphaele Lannadere : Les corbeaux

A partir du du lundi 30 juin, vous pourrez réécouter toutes les émissions de la Saison 2013-14 en rediffusion, tous les jours, du lundi au vendredi, de 15h à 16h . Un peu de lecture sous le soleil, "ça peut pas faire de mal" ...

Bel été !

__

Les liens

Le Festival d'Avignon 2014 Le site officiel du 68ème Festival d'Avignon

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.