Je ne suis pas prêt d’oublier ce film génial de la fin du siècle dernier, par lequel tout a commencé : L’Arrivée d’un train en gare de La Ciotat . Ce film célèbre des frères Lumière n’était pourtant que le résultat de leur découverte de la caméra, de la pellicule, et de l’appareil de projection. Dans ce spectacle qui ne dure que trente secondes, nous voyons, sur un quai de gare inondé de soleil, des dames et des messieurs qui se promènent, et un train qui s’avance du fond de l’image vers la caméra. A mesure que le train se rapprochait, les spectateurs d’alors, saisis de panique, s’enfuyaient de la salle en courant. C’est cet instant précis qui a marqué la naissance du cinéma. Pour la première fois dans l’histoire des arts et de la culture, l’homme avait trouvé le moyen de fixer le temps et de le reproduire, de le répéter, d’y revenir autant de fois qu’il le voulait… L’homme était en possession d’une matrice de temps réel… Le cinéma avait soudain la capacité de prendre tout ce qu’il voulait de la vie.

Le réalisateur russeAndreï Tartovski donne ici l’une des meilleures définitions du cinéma : un art vivant, « spectaculaire », presque magique… Un art devenu indispensable.

Depuis plus d’un siècle, on se presse dans les salles obscures en quête d’émotions fortes et d’histoires incroyables… Pourquoi ? Parce que « le cinéma, c’est mieux que la vie » . La formule est signée François Truffaut qui n’attendait des films qu’une chose : qu’ils le fassent « vibrer ».

Comme lui, de nombreux cinéastes et acteurs ont réfléchi aux moyens d’exercer cet art, et ont beaucoup écrit sur leurs doutes ou leurs réussites, sur la manière de regarder et de filmer le réel.

Ce soir, Festival de Cannes oblige, l’émission leur est consacrée.

De la découverte du cinématographe aux souvenirs de tournages, en passant par les critiques célèbres et les confessions inattendues, je vous propose de partir à la rencontre de grands artistes – des esprits immortels : Renoir, Guitry, James Dean, et bien d’autres…

Avec des extraits de

Laterna Magica , Ingmar Bergman

Ma vie et mes films , Jean Renoir

Hitchcock/Truffaut

Les films de ma vi e, François Truffaut, "Guitry, le malicieux" et "James Dean est mort"

Le Nouvel Hollywood , Peter Biskind

Notes sur le cinématographe , Robert Bresson

Lettres volées , Gérard Depardieu

Programmation musicale :

VINCENT DELERM : ET FRANCOIS ROUBAIS DANS LE DOS

CLAUDE NOUGARO : Façon CHAPLIN

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.