"Il n'y a point de religion sans mystères", François René de Chateaubriand. Si les opinions et les croyances divergent, la question de la religion, et plus largement de la foi, occupe depuis toujours les écrivains. Aujourd'hui, intéressons-nous à ces écrits spirituels, ces textes qui exaltent et interrogent la mystique, en compagnie du comédien et metteur en scène Stanislas Roquette. Avec des extraits de : Le Prophète , Khalil Gibran, éd. Livre de Poche, préface de Amin Maalouf, traduit par Janine Lévy. Les Aveux , une traduction des Confessions , Livre IX, de Saint Augustin par Frédéric Boyer, éd. P.O.L., 2008 La Contrevie , Philip Roth, éd. Gallimard, coll. Folio, traduit de l'anglais (américain) par Josée Kamoun Notre-Dame , Charles Péguy, éd. Gallimard, 1941 Les Récits d'un pélerin russe , texte anonyme du XIXème siècle, éd. Albin Michel, traduit du russe par Gleb Pokrovski La Vierge à midi , Paul Claudel, extrait des Poèmes de guerre , N.R.F., 1914-1915 Lettres à un jeune poète , Rainer Maria Rilke, éd. Grasset, traduit par Bernard Grasset et Rainer Biemel, 2002 L'homme qui plantait des arbres , Jean Giono, éd. gallimard, coll. Poche Avec les voix de François Mauriac, Paul Claudel, Jean Giono (archives INA)

invité(s)

Stanislas Roquette

Titulaire d'une maîtrise de Sciences Politiques, puis formé en danse contemporaine et art dramatique, Stanislas Roquette est comédien, metteur en scène et enseignant à Sciences-Po Paris pour des ateliers de prise de parole en public et de pratique théâtrale. Prochainement, il interprète deux monologues mis en scène par Denis Guénoun (Qu’est-ce que le temps ? , extrait du livre XI des Confessions de Saint Augustin, en tournée avec le TNP en 2011, et Artaud-Barrault ). Ces deux monologues seront présentés aux Rencontres de Brangues, au Pavillon de l’Arsenal à Paris fin juin, et à la Maison Jean Vilar en Avignon pendant le festival.### programmation musicale

Alain Souchon

Et si en plus il n'y a personne ### Romain Didier

Dieu existe-t-elle ?

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.