Méandres de l'amour dans une ville mystérieuse... Découvrons ce soir le premier tome du "Quatuor d'Alexandrie", un roman-monument signé Lawrence Durrell

Bateau sur le Nil au début du XXème siècle
Bateau sur le Nil au début du XXème siècle © Getty / Print Collector

Extrait du Quatuor d'Alexandrie, tome 1 : Justine

La nuit, lorsque le vent hurle et que l’enfant dort paisiblement dans son petit lit de bois près de la cheminée, j’allume une lampe et je vais et viens en songeant à mes amis, à Justine et à Nessim, à Melissa et à Balthazar. Pas à pas sur le chemin du souvenir, je reviens vers la ville où nos vies se sont mêlées et défaites, la ville qui se servit de nous, la ville dont nous étions la flore, la ville qui jeta en nous des conflits qui étaient les siens et que nous imaginions être les nôtres ; bien-aimée Alexandrie !

La ville et l’amour : voilà les deux grands thèmes du Quatuor d’Alexandrie, le chef-d’œuvre de l’écrivain britannique Lawrence Durrell. La semaine dernière, nous avons découvert les rues d’Alexandrie en compagnie du poète Constantin Cavafis. Et en parcourant ce soir le superbe roman de Lawrence Durrell, nous le croiserons quelques fois, ce « vieux poète de la ville » – car sa poésie habite les personnages du Quatuor d’Alexandrie.

Né aux Indes en 1912, Lawrence Durrell a une trentaine d’années quand il s’établit à Alexandrie. Il n’y séjourne que brièvement, de 1941 à 1945 ; mais ces quelques années le marquent durablement. Dix ans après son départ d’Egypte, Durrell entame l’écriture de son Quatuor : un millier de pages en hommage à la ville aimée, qu’il peuple de personnages intranquilles. Publiés entre 1957 et 1960, les quatre volumes de ce cycle – Justine, Balthazar, Mountolive et Clea – connaissent un succès immédiat.

Le Quatuor, nous dit Durrell, c’est d’abord une « enquête sur l’amour moderne ». Le roman s’ouvre sur le passage que l’on vient d’entendre : établi sur une île grecque, le narrateur, Darley, se remémore ses années dans l’Alexandrie d’avant-guerre. Il évoque notamment les amours croisées d’un petit groupe d’individus dont il a fait partie. Mais pour mieux traduire l’ambiguïté de ces rapports humains, d’autres personnages interviendront bientôt, qui livreront chacun leur version de l’histoire. Au cœur du Quatuor, donc, palpite le mystère des êtres et des sentiments.

Je vous propose de pénétrer dans ce dédale amoureux avec Justine, le tome qui ouvre la tétralogie. Dans ce premier volume, Darley s’attache à mettre en scène les protagonistes d’un quatuor amoureux, constitué de Justine, Nessim, Melissa et lui-même. Découvrons ce soir comment s’enchevêtrent les destins de ces individus, dans cette si singulière Alexandrie.

Extraits du Quatuor d'Alexandrie, tome 1, dans la traduction de Roger Giroux, éditions Buchet/Chastel.

Archives

avec la voix de Lawrence Durrell (INA):

Entretiens avec 26/03/1971- Marc Alyn

Etranger mon ami 16/04/1962 -Dominique Arban

Radioscopie -Jacques Chancel 17/02/1982

Disques

  • Natacha Atlas : My soul my spirit
  • Yasmine Hamdan : Bala tantanat
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.