Dans la voiture, on se regardait curieusement. Par un hasard étrange, toutes les honnêtes femmes se trouvaient sur le même banc. En face des deux religieuses, un homme et une femme attiraient les regards de tous. L’homme, bien connu, était Cornudet le démoc, la terreur des gens respectables.La femme, une de celles appelées galantes, était célèbre par son embonpoint précoce qui lui avait valu le surnom de Boule de Suif . Petite, ronde de partout, grasse à lard, avec une peau luisante et tendue, une gorge énorme qui saillait sous sa robe, elle restait cependant appétissante et courue, tant sa fraîcheur faisait plaisir à voir. Sa figure était une pomme rouge, un bouton de pivoine prêt à fleurir, et là-dedans s’ouvraient, en haut, des yeux noirs magnifiques, en bas, une bouche charmante, étroite, humide pour le baiser. Elle était de plus, disait-on, pleine de qualités inappréciables.Aussitôt qu’elle fut reconnue, des chuchotements coururent parmi les femmes honnêtes, et les mots de « prostituée », de « honte publique » furent chuchotés...

Ainsi apparaissent, sous la plume de Guy de Maupassant, les traits de l’une de ses plus attachantes héroïnes, Boulede Suif , une prostituée au grand cœur, sacrifiée à la morale bien-pensante de son époque. Car ce voyage en diligence n’est autre que la fuite des bourgeois de Rouen devant l’avancée de l’armée allemande. Nous sommes en 1871 : après la défaite de Sedan, les Prussiens envahissent la France. A l’âge de vingt ans, l’écrivain, alors conscrit, est témoin de la débâcle. Dix ans plus tard, il publie cette nouvelle, qui dénonce la lâcheté et l’hypocrisie des nantis. Le succès est immédiat. Maupassant, le disciple de Flaubert, devient célèbre du jour au lendemain.

Sélection par Daniel Grojnowski
Sélection par Daniel Grojnowski © Folio Gallimard 2015

A l’image de Boule de Suif , de nombreuses prostituées peuplent l’œuvre de Maupassant, en particulier ses contes et nouvelles, au ton réaliste. C’est que l’écrivain, au tempérament fougueux, leur voue une passion maladive. Lors d’un voyage, Flaubert écrit dans son journal : « Guy s’est arrêté en route pour aller au bordel à Vesoul, quel drôle de pistolet ! ».

Ce soir, ouvrons le premier volet de trois émissions consacrées à l’œuvre de Guy de Maupassant. Faisons la connaissance de ces galantes qui ont tant fasciné l’écrivain, à travers la lecture de ses nouvelles, qui font l’objet d’une réédition chez Gallimard, à l’occasion de la grande exposition que le Musée d’Orsay consacre au thème de la prostitution. Découvrons ces belles de nuit qui ont particulièrement inspiré les peintres impressionnistes : Renoir, Monet, Toulouse-Lautrec...

Programmation musicale :

  • Albin de la Simone,Elle fréquentait la rue Pigalle

-Louisa Bey, Roxanne

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.