Dans cette émission, Guillaume Gallienne nous propose de laisser un peu de côté, l'auteur des enquêtes du commissaire Maigret, pour découvrir un autre Simenon, plus sombre peut-être, à travers des lettres, réelles ou fictives, que l'écrivain belge confia à la plume.

Georges Simenon en 1956
Georges Simenon en 1956 © Getty / Mondadori Portfolio

Ça peut pas faire de mal continue en nouvelles diffusions d'émissions antérieures.

Cette fois, il s'agit de l'émission "Lettre à mon juge" de Georges Simenon du samedi 18 mars 2017.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.