La poésie s’adresse à l’homme, à l’homme tout entier. A l’adolescent, elle parle de l’amour ; au père, de la famille ; au vieillard, du passé : et, quoi qu’on fasse, quelles que soient les révolutions futures, soit qu’elles prennent les sociétés caduques aux entrailles, soit qu’elles leur écorchent seulement l’épiderme, à travers tous les changements politiques possibles, il y aura toujours des enfants, des mères, des jeunes filles, des vieillards, des hommes enfin, qui aimeront, qui se réjouiront, qui souffriront. C’est à eux que va la poésie. Les révolutions, ces glorieux changements d’âge de l’humanité, les révolutions transforment tout, excepté le cœur humain. Le cœur humain est comme la terre ; on peut semer, on peut planter, on peut bâtir ce qu’on veut à sa surface ; mais il n’en continuera pas moins à produire ses verdures, ses fleurs, et ses fruits naturels ; jamais pioches ni sondes ne le troubleront à de certaines profondeurs.

Ces lignes sont celles d’un homme qui a cru toute sa vie au pouvoir du Verbe. Romancier, dramaturge et pamphlétaire, il n’a jamais douté que la poésie pouvait guider ses semblables et les aider à vivre… cet homme, c’est Victor Hugo .

Victor Hugo, par '''Victor Hugo''', photo by Félix Nadar (Gaspard-Félix Tournachou)
Victor Hugo, par '''Victor Hugo''', photo by Félix Nadar (Gaspard-Félix Tournachou) ©

A 15 ans déjà, l’adolescent rêvait d’un destin à la Chateaubriand… Et c’est en écrivant des poèmes qu’il connaît la gloire… D’abord, il met sa plume au service de la royauté, puis très vite, il s’intéresse à la cause du peuple… « Je n’écris que d’une main », dira-t-il, « mais je combats des deux ».

Dès lors, parcourir la poésie de Victor Hugo, c’est aussi traverser l’esprit d’un écrivain qui n’a cessé d’interroger son époque. Les injustices, les guerres, les révolutions, les coups d’Etat : Hugo écrit l’Histoire des hommes, et la sienne… Dans tous ses poèmes, il y a un peu de « l’intérieur d’une âme » qui nous livre ses doutes et ses chagrins.

Ce soir, je vous propose de suivre « le poète-Mage », et de redécouvrir ses plus beaux poèmes : ceux qui parlent d’amour et parfois de mort, mais surtout de courage et d’espoir.

Avec des extraits de :

Les Feuilles d'automne

Les Rayons et les ombres

Les Châtiments

Les Contemplations

La Légende des siècles

L'art d'être grand-père

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.