Suite à l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, Guillaume Gallienne fait une émission spéciale en direct et en public. De Hugo à Claudel, en passant par Nerval, Verlaine, Gauthier, Chateaubriand, Huysmans, Proust, Rodin et Péguy, un itinéraire amoureux qui nous conduira de Paris à Reims et Chartres…

"Ça peut pas faire de mal" : émission spéciale sur les cathédrales
"Ça peut pas faire de mal" : émission spéciale sur les cathédrales © Getty / FelixStrummer / Christophe Abramowitz

Extrait de "Notre-Dame de Paris" de Victor Hugo

"Tous les yeux s’étaient levés vers le haut de l’église. Ce qu’ils voyaient était extraordinaire. Sur le sommet de la galerie la plus élevée, plus haut que la rosace centrale, il y avait une grande flamme qui montait entre les deux clochers avec des tourbillons d’étincelles, une grande flamme désordonnée et furieuse dont le vent emportait par moments un lambeau dans la fumée. Au-dessous de cette flamme, au-dessous de la sombre balustrade à trèfles de braise, deux gouttières en gueules de monstres vomissaient sans relâche cette pluie ardente qui détachait son ruissellement argenté sur les ténèbres de la façade inférieure. À mesure qu’ils approchaient du sol, les deux jets de plomb liquide s’élargissaient en gerbes, comme l’eau qui jaillit des mille trous de l’arrosoir.

Au-dessus de la flamme, les énormes tours, de chacune desquelles on voyait deux faces crues et tranchées, l’une toute noire, l’autre toute rouge, semblaient plus grandes encore de toute l’immensité de l’ombre qu’elles projetaient jusque dans le ciel. Leurs innombrables sculptures de diables et de dragons prenaient un aspect lugubre. La clarté inquiète de la flamme les faisait remuer à l’œil. Il y avait des guivres qui avaient l’air de rire, des gargouilles qu’on croyait entendre japper, des salamandres qui soufflaient dans le feu, des tarasques qui éternuaient dans la fumée. Et parmi ces monstres ainsi réveillés de leur sommeil de pierre par cette flamme, par ce bruit, il y en avait un qui marchait et qu’on voyait de temps en temps passer sur le front ardent du bûcher comme une chauve-souris devant une chandelle. 

Voyage dans l’imaginaire symbolique des cathédrales

Publié en 1831, le célèbre roman de Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, voit sa triste prophétie se réaliser. Depuis lundi, l’émotion ne faiblit pas, devant ce terrible évènement qui nous rappelle la vanité des choses, des hommes comme des monuments, que l’on croyait invincibles.

Écrivain de génie et défenseur des grandes causes politiques, Victor Hugo est monté à la tribune, pour y réclamer (je cite)

une loi pour les cathédrales, une loi pour les plus grands produits de l'intelligence, une loi pour l'histoire, une loi pour l'irréparable qu'on détruit.

Ce soir, nous consacrons une émission spéciale à ces « colosses aux pieds d’argile », ces chefs-d ’œuvres d’architecture, témoins silencieux de la légende des siècles. Nous y croiserons des poètes, artistes, romanciers, dramaturges, qui, au tournant du XIXe et du XXe siècle, ont tous, avec leur talent, célébré l’ouvrage des bâtisseurs anonymes du passé.

Avec les extraits suivants :

Gérard de Nerval, poème "Notre-Dame de Paris" (1853)

Paul Verlaine, poème extrait du recueil Sagesse (1880)

Marcel Proust, Le Temps retrouvé, tome 2 (1927)

Auguste Rodin, Charles Morice, Les Cathédrales de France (1914)

François-René de Chateaubriand, Le Génie du christianisme (1802)

Karl-joris Huysmans, La Cathédrale (1898)

Charles Peguy, poème "Présentation de la Beauce à Notre-Dame de Chartres" (1913), suivi de "L'Argent" (roman, 1913), et d'une lettre à Joseph Lotte du 27 septembre 1912

Paul Claudel, poème "La Vierge à midi", extrait du recueil "Poèmes de guerre" (1957), suivi d'un extrait de son Journal 

Fédor Dostoïevski, Crime et Châtiment, traduction d'André Markowicz

Une émission en direct et en public

Guillaume Gallienne vous donne rendez-vous pour cette émission à la maison de la radio (places gratuites dans la limite des places disponibles)

Les extraits sonores diffusés

Les archives de l' INA  :

Emile Mâle  : la Cathédrale de Reims  (1er juillet 1938)

André Malraux,discours prononcé lors de l’ Inauguration de l'exposition de «  l'Europe Gothique » au Louvre  le  2 avril 1968 

Paul Claudel : Sa foi (1951 Jean Amrouche ) 

Andrei Tarkovski sa vision de l'art, son lien avec le spirituel  (Mardis du cinéma 07/01/1986)

De Gaulle à Notre Dame  pendant  la fusillade reportage ("en direct")  de Raymond Marcillac le 26/08/1944  

Les extraits de films:

Si Paris nous était conté  de Sacha Guitry,1956 

Quasimodo, Le Bossu De Notre-Dame de  William Dieter, 1939 

Notre-Dame de Paris de  Jean Delannoy,1956

Andreï Roublev d'Andreï Tarkovski, 1966

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.