Découvrons cet incontournable de la littérature fantastique, allégorie de l'âme déchirée entre les pulsions et le surmoi.

Fredric March (1897 - 1975) interprète le Dr Jekyll dans l'adaptation du roman de Robert Louis Stevenson par Rouben Mamoulian (1931)
Fredric March (1897 - 1975) interprète le Dr Jekyll dans l'adaptation du roman de Robert Louis Stevenson par Rouben Mamoulian (1931) © Getty / Hulton Archive

Extrait de "L’étrange cas du Dr Jeckyll et Mister Hyde"

"C’était vers trois heures du matin, par une sombre nuit d’hiver. Toute la ville dormait, tant et si bien que je me retrouvai peu à peu dans l’état d’esprit de quelqu’un qui dresse l’oreille de plus en plus au point d’en venir à souhaiter l’apparition d’un agent de police. Tout à coup j’aperçus deux silhouettes : la première, celle d’un homme qui marchait d’un bon pas vers l’est, l’autre, celle d’une fillette qui arrivait par une rue transversale en courant à toutes jambes. Vous devinez la suite. A l’intersection, ce fut la collision. Mais ce n’est pas tout : ce qui suit est horrible… Figurez-vous que l’homme en question foula froidement aux pieds le corps de la fillette et l’enjamba en la laissant hurlante de douleur sur le pavé. Ça n’a l’air de rien à entendre mais c’était une vision d’Enfer. L’individu n’avait plus rien d’humain, c’était je ne sais quel monstre satanique et impitoyable".

Robert Louis Stevenson

Le funeste personnage qui vient de nous être présenté n’est autre que le célèbre Mister Hyde, né de l’imagination de Robert Louis Stevenson, une nuit de cauchemar. Écrivain voyageur, l’auteur de L’île au trésor, délaisse ici l’océan et la nature sauvage pour explorer les contrées obscures de l’âme. 

Dans L’étrange cas du Dr Jekyll et Mister Hyde, paru en 1886, deux êtres s’affrontent : Jekyll, le bon, et Hyde, l’incarnation du mal. Mais au fil du récit, la frontière qui les sépare devient de plus en plus fragile... Allégorie de l’âme humaine écartelée entre la morale et le désir, ce récit connait depuis sa parution un succès considérable, comme en témoignent les très nombreuses adaptations qui en découlent.

Né en 1850 en Écosse, Robert Louis Stevenson parcourt le monde avant d’être enterré, 44 ans plus tard, aux îles Samoa, sous le nom de « Tusitala » : « celui qui conte des histoires ».  Et c’est en effet en conteur que Stevenson joue avec nos nerfs et nous entraîne dans une partie de cache-cache haletante, à la poursuite de Mr Hyde.  (To hide signifie « se cacher » ).

Devenu un incontournable du genre fantastique, dans la lignée du Frankenstein de Mary Shelley, ce roman interroge également les dangers de l’expérimentation scientifique sur les hommes.

Mais ouvrons donc ce roman délicieusement effrayant… Nous voici à la fin du XIXème siècle, un épais brouillard envahit les rues de Londres et Mister Hyde sème la panique autour de lui… Quel est ce démon protégé par le respectable Dr Jekyll ? Et quel lien mystérieux unit ces deux êtres ? C’est ce que nous allons découvrir…

Le texte vous est proposé dans la traduction de Jean Pierre Naugrette

Les extraits sonores :

La programmation musicale :

  • The Rolling Stones Sympathy For The Devil
  • JESSICA 6 : I'm deranged 
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.