Conteur de génie, Luis Sepulveda nous embarque au cœur de la forêt amazonienne et nous invite à repenser notre rapport avec la nature...

Plaisir de lire
Plaisir de lire © Getty

Assis sur les bombonnes de gaz, le dentiste et le vieux regardaient couler le fleuve. De temps en temps, ils se passaient la bouteille d’aguardiente, et fumaient des cigares de feuilles dures, les seuls qui résistent à l’humidité. Écoute, j’avais complètement oublié dit le dentiste : je t’ai apporté deux livres. Les yeux du vieux s’allumèrent. – D’amour ? Le dentiste fit signe que oui. Antonio José Bolivar Proaño lisait des romans d’amour et le dentiste le ravitaillait en livres à chacun de ses passages...

Paru en France en 1992, aux éditions Métailié, Le vieil homme qui lisait des romans d’amour de Luis Sepulveda, est un roman captivant, plein d’humour et de tendresse, porté par une écriture imagée et vive. Empruntant la forme du conte, il nous raconte la vie d’un homme bouleversé par deux grands événements : la découverte de l’Amazonie dans sa jeunesse et celle de la lecture à ses vieux jours . Tout jeune, Antonio José Bolivar, quitte les montagnes péruviennes pour s’établir au cœur de l’Amazonie comme colon, en échange d’une terre à déboiser. Inconscient des difficultés qui l’attendent, comme de l’impact de la déforestation, il découvre bientôt un paysage hostile et indomptable… le paradis promis, ironiquement appelé El Idilio (l’Idylle en français), se révèle être un enfer. 

C’est alors que sa rencontre avec les indiens Shuars, fins connaisseurs de la forêt, change profondément notre homme

En vivant à leurs côtés, Antonio renonce à tenter de soumettre la nature pour en apprendre le langage. Il découvre alors un univers insoupçonné et poétique. Quant à la lecture, elle sera pour lui un « antidote contre le venin de la vieillesse » et une consolation face à la solitude. 

Né au chili en 1949, Luis Sepulveda, grand voyageur aux positions engagées (qui lui valurent plusieurs années de prison sous Pinochet), est aujourd’hui également correspondant de presse et scénariste. Nourrit de l’expérience personnelle de l’auteur auprès des Indiens, Le vieux qui lisait des romans d’amour, est un magnifique récit d’aventure à la dimension métaphysique. Une invitation à repenser notre rapport avec la nature. Suivons donc Antonio José Bolivar au cœur de cette forêt sacrée, victime de la barbarie des hommes.

La playlist de l'émission :

  • PINK MARTINI : « Que sera sera »
  • LUZ CASAL : « Historia de un amor »

Les archives de l'INA:

  • "Je suis d'abord  un citoyen et seulement ensuite un écrivain"  Lettres étrangères, France Culture  06/08/2016  Sylvain Bourmeau
  • Son amour pour la forêt amazonienne et ses habitants  Le Pays d'ici , France Culture  19/11/1993 Sylvie Andreu
  • "Ce qui m'intéresse c'est d'écrire l'histoire des perdants"  Radio Libre , France Culture 23/01/2010  Ali BADDOU
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.