O vous qui savez

Saviez-vous que les jambes sont plus vulnérables que les yeux

Les nerfs plus durs que les os

Le cœur plus solide que l’acier

Saviez-vous que les pierres du chemin ne pleurent pas

Qu’il n’y a qu’un mot pour l’épouvante

Qu’un mot pour l’angoisse

Saviez-vous que la souffrance n’a pas de limite

L’horreur pas de frontière

Le saviez-vous

Vous qui savez.

C’est par cet appel à la conscience de chacun que s’ouvre l’un des témoignages les plus forts sur les camps de concentration pendant la Seconde Guerre mondiale : il s’agit d’un extrait du livre Aucun de nous ne reviendra , premier volume des mémoires de la Résistante française Charlotte Delbo , déportée à Auschwitz en janvier 1943. De retour en 1945, elle est l’une des 49 rescapées d’un convoi de 230 femmes. Née en 1913, Charlotte Delbo aurait eu 100 ans cette année.

Tandis que 2014 commémorera le 70e anniversaire du Débarquement américain en Normandie, n’oublions pas que l’année 1944 reste une année noire, pendant laquelle les nazis transforment les camps en véritables machines de mort, afin d’accélérer la « solution finale ».

Ce soir, nous consacrons notre émission à la mémoire douloureuse de « ce passé qui ne passe pas ». Rendons hommage aux victimes de la Shoah, à travers les récits poignants des grands témoins de notre Histoire…

Avec les extraits suivants :

  1. Journal d’Anne Franck (éditions Calmann-Lévy, 1950, traduction T. Caren et S. Lombart) : la lucidité d'une adolescente sur l’existence des camps et le sort des déportés
  2. La Nuit , d’Elie Wiesel (éditions Minuit, 1958) : les souvenirs terribles du voyage en train et de l’arrivée à Birkenau
  3. Si c’est un homme , de Primo Levi (éditions Julliard, 1987, traduction Martine Shruoffeneger) : la violence arbitraire des sélections
  4. L’Espèce humaine , de Robert Antelme (éditions Gallimard, 1957) : une réflexion sur la mort comme limite du pouvoir des SS
  5. Etre sans destin , d'Imré Kertész (Actes Sud, 1998, traduction Natalia et Charles Zaremba) : la force miraculeuse de l'instinct de survie
  6. Aucun de nous ne reviendra , de Charlotte Delbo (éditions Minuit, 1970) : le portrait bouleversant d'une femme parmi les morts-vivants
  7. L’Ecriture ou la vie , de Jorge Semprun (Gallimard, 1994) : une réflexion sur la possibilité ou l’impossibilité de raconter

Avec les voix de Elie Wiesel, Primo Levi, Robert Antelme, Charlotte Delbo (Archives INA)

Programmation musciale :

Teddy Lasry : "Schlof Mayn Feygele"Louis Chedid : "Anne ma sœur Anne"

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.