Rediffusion de l'émission du samedi 2 juin

Après le sentiment de culpabilité qui a nourri ses plus grands romans, et que nous avons évoqué la semaine dernière, explorons ce soir une autre thématique chère à Dostoïevski : les passions humaines. De la schizophrénie à l'obsession du jeu, en passant par les illusions de l'amour, découvrons les différents visages de la folie dans son oeuvre la moins connue.

Nous sommes toujours en compagnie de l'un des plus fervents interprètes de l'écrivain russe, l'acteurDenis Lavant...

Denis Lavant, acteur fétiche de Leos Carax, au Festival de Cannes le 23 mai
Denis Lavant, acteur fétiche de Leos Carax, au Festival de Cannes le 23 mai © Reuters / Yves Herman

Avec les extraits suivants, toujours dans la traduction d'André Markowicz ( éditions Actes Sud)

1. Le Double (1846) : un récit aux frontières de la folie et du fantastique

2. Le Joueur (1867) : un autre témoignage de la folie humaine

3. Les Carnets du sous-sol (1864) : la femme, figure de la Rédemption

4. Les Nuits blanches (1848) : les souvenirs d'un rêveur

5. Netochka Nezvanova (1849) : un espoir au féminin (éditions Autrement, 1995, traduction de W. Bienstock)

Avec la voix dePaul Claudel (Archives INA)

Programmation musicale :

  • Jean-Louis Trintignant "Je voudrais pas crever"

  • Maria Cristova "O dark autumn night"
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.