En rupture avec celui de la génération précédente, le théâtre de Bernard-Marie Koltès met en scène l’incommunicabilité entre les êtres. Pour cette lecture, Guillaume Gallienne s’entoure de la présence vocale de Thierry de Peretti et Anne Bouvier, et des documents d’archives nous restituent aussi la voix du dramaturge.

Les œuvres de Bernard-Marie Koltès sont toujours beaucoup jouées. Ici, "Roberto Zucco" en 2017, au Festival d'Avignon.
Les œuvres de Bernard-Marie Koltès sont toujours beaucoup jouées. Ici, "Roberto Zucco" en 2017, au Festival d'Avignon. © Getty / Jean-Marc Zaorski

Ça peut pas faire de mal continue en nouvelles diffusions d'émissions antérieures.

Cette fois, il s'agit de l’émission, Bernard-Marie Koltès (1), du samedi 21 mai 2011.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.