Remarque donc l’orchestre : rien que des bourgeois avec leurs femmes et enfants, de bonnes têtes stupides qui viennent aux Folies-Bergères pour voir. Aux loges, des boulevardiers, quelques artistes, quelques filles de demi-choix ; et, derrière nous, le plus drôle mélange qui soit dans Paris. Quant aux femmes, rien qu’une marque : la soupeuse de l’Américain, la fille à un ou deux louis qui guette l’étranger. On les connaît toutes depuis dix ans : on les voit tous les soirs, toute l’année, aux mêmes endroits...

Duroy n’écoutait plus. Une de ces femmes, s’étant accoudée à leur loge, le regardait. C’était une grosse brune à la chair blanchie par la pâte, à l’œil noir, allongé, souligné par le crayon, encadré sous des sourcils énormes et factices. Elle appela, d’un signe de tête, une de ses amies qui passait, une blonde aux cheveux rouges, grasse aussi, et lui dit, d’une voix assez forte pour être entendue : « Tiens, v’là un joli garçon, s’il veut de moi pour dix louis je ne dirai pas non. »

Forestier se retourna vers son ami, et, souriant, il tapa sur la cuisse de Duroy : « Dis donc mon vieux, sais-tu que tu as vraiment du succès auprès des femmes. Il faut soigner ça. Ça peut te mener loin. »

Il se tut une seconde, puis reprit, avec ce ton rêveur des gens qui pensent tout haut : « C’est encore par elles qu’on arrive le plus vite.

C’est lors de cette soirée aux Folies-Bergères qu’un jeune provincial, fraîchement débarqué à Paris, se promet de conquérir la capitale. Sans le sou, cet ambitieux n’a qu’un seul atout : son charme, qui lui donnera bientôt son surnom : « Bel-Ami ».

Bel-Ami, de Maupassant, 1885
Bel-Ami, de Maupassant, 1885 © Radio France

Ce soir, pour notre seconde émission consacrée à l’œuvre de Guy de Maupassant, ouvrons ce roman passionnant qui décrit l’ascension fulgurante d’un jeune journaliste, carriériste sans scrupule. Publié en 1885, il est l’un de romans les plus célèbres de l’écrivain, avec Une Vie .

De son premier succès avec Boule de Suif en 1881, à son dernier recueil, L’Inutile beauté, en 1890, Maupassant fait une carrière littéraire aussi fulgurante que celle de son héros : en dix ans, l’écrivain et journaliste rédige pas moins de six romans, deux cents chroniques, et trois cents nouvelles, avant de succomber, en 1893, à l’âge de 43 ans, à la folie qui le ronge.

Après avoir évoqué les prostituées la semaine dernière, découvrons-donc, aujourd’hui, le portrait de Bel-Ami , qui incarne, aux yeux de Maupassant, « l’homme-fille », ou la vénalité au masculin...

Programmation musicale :

  • Alain Chamfort, L'ennemi dans la glace

-Sophie Hunger, I put a spell on you

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.