Aujourd'hui, une émission consacrée à l'un des auteurs majeurs du XXème siècle : Stefan Zweig, brillant nouvelliste, auteur d'un seul et unique roman, mais aussi biographe et historien. Né en 1881 dans la bourgeoisie juive de Vienne, l'auteur du Joueur d'échecs est un humaniste convaincu. C'est d'ailleurs au nom de cet humanisme qu'il s'exilera pour fuir la domination hitlérienne. En Angleterre, puis aux Etats-Unis et enfin au Brésil, au début des années 1940. En 1942, face à la mondialisation du conflit, il se suicide avec sa femme dans leur maison de Pétropolis. Il laisse derrière lui une vaste oeuvre littéraire, que nous allons parcourir ce soir. Avec des extraits de : Vingt quatre heures de la vie d'une femme (1927), éd. Le Livre de poche, traduit par Olivier Bournac et Alzir Hella La Confusion des sentiments, éd. Stock, coll. "La Cosmopolite", traduit par Olivier Bournac et Alzir Hella Le voyage dans le passé, éd. Grasset, traduit par Baptiste Touverey, 2008 La Pitié dangereuse, ou l'impatience du coeur (1939), éd. Grasset, traduit par Alzir Hella, Brigitte Vergne-Cain et Gérard Rudent Le joueur d'échecs (1943), in Stefan Zweig, romans et nouvelles, I, éd. Le Livre de poche, coll. "La Pochotèque", traduit par Brigitte Vergne-Cain et Gérard Rudent Le Monde d'hier, souvenirs d'un européen, éd. Le Livre de poche, traduit par Serge Niemetz Avec les voix de Pierre Cot, Dominique Bona, Fanny Ardant (archives INA)

Les invités

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.