Carte blanche à la philosophe Adèle Van Reeth qui nous fait découvrir ses auteurs de prédilection

Adele Van Reeth prepare dans son bureau "Les Nouveaux chemins de la Connaissance" en décembre 2016
Adele Van Reeth prepare dans son bureau "Les Nouveaux chemins de la Connaissance" en décembre 2016 © AFP / Mollona / Leemage

Extrait d'Oblomov d'Ivan Gontcharov

STOLZ :

Quelle vie te plaît ?

OBLOMOV :

En tous cas, pas celle-ci (...) Cette éternelle course des uns derrière les autres, cet éternel petit jeu des passions, des avidités, des médisances, des coups d’épingle, des crocs-en-jambe... Enfin, à écouter les conversations, la tête vous tourne et l’on devient idiot à son tour (...) Une belle vie, en vérité ! Mais ils ne vivent pas, ils volent simplement comme des mouches, sans cesse et dans tous les sens, et bourdonnent, et bourdonnent... Pourquoi ? Mais ils passent leur vie à dormir, ce sont des cadavres ! Je te demande aussi en quoi je suis plus coupable qu’eux, si je reste couché ?

STOZ :

Sais-tu, Ilia, que tu raisonnes un peu comme un homme des très anciens temps ? Mais après tout, continue... Si tu raisonnes, cela prouve déjà que tu ne dors pas... Oui, continue ! "

Les plus belles lectures d'Adèle Van Reeth

Cet incorrigible dormeur est un personnage que je connais bien, pour l’avoir longtemps incarné au théâtre : c’est Oblomov, un jeune homme mélancolique qui incarne l’âme russe du XIXe siècle. C’est ce chef d’oeuvre de l’écrivain Ivan Gontcharov, publié en 1859, qu’a choisi mon invitée, aujourd’hui, pour ouvrir cette émission consacrée à ses plus belles lectures : la philosophe Adèle Van Reeth, pour qui littérature et philosophie sont intimement liées...

Avec les extraits suivants

  • Ivan Gontcharov, Oblomov, traduction André Markowicz (éditions Actes sud)
  • Fernando Pessoa,Le Livre de l'Intranquillité (1913-1935) (Christian Bourgois éditeur, traduction de Françoise Laye, 2004)
  • Reiner Maria Rilke,Lettres à un jeune poète (1929) _(_éditions Grasset, traduction Marc de Launay, 1976)
  • Eugène Ionesco, Journal en miettes (éditions Gallimard, 1967)
  • Albert Camus, Noces à Tipasa (éditions Gallimard, 1937)

Programmation musicale

  • Teresa Salgueiro, « O misterio »

  • Pierre Lapointe, « Nos joies répétitives »
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.