Ouvrons les deux premiers volumes de cette passionnante saga familiale...

Vois-tu, je pense à ceci que nous sommes deux frères. Ca n’a l’air de rien, et pourtant c’est une chose toute nouvelle pour moi, et très grave. Frères ! Non seulement le même sang, mais les mêmes racines depuis le commencement des âges, exactement le même jet de sève, le même élan ! Nous ne sommes pas seulement deux individus, Antoine et Jacques : nous sommes deux Thibault, nous sommes les Thibault. (...) C’est en nous que l’arbre Thibault doit s’épanouir : l’épanouissement d’une lignée ! 

C’est à partir de ces deux personnages que se battit Les Thibault, fresque magistrale de Roger Martin du Gard, initialement intitulée Deux frères.

Né en 1881 au sein d’une famille de magistrats, Roger Martin du Gard, archiviste-paléographe de formation, doit son entrée en littérature à la lecture choc de La guerre et la paix de Tolstoï. Après un premier roman paru en 1913, il entame dès 1920 et jusqu’en 1940, l’œuvre de sa vie, Les Thibault pour laquelle il reçoit en 1937 le prix Nobel de littérature. Réparti en huit livres et 184 chapitres, ce roman fleuve, situé entre 1904 et la fin de la grande guerre, suit la vie de deux familles bourgeoises, de confession et de valeurs distinctes, les Thibault et les De Fontanin. 

Dans les deux premiers volumes de la saga que nous ouvrons ici : Le cahier gris et Le pénitencier (parus en 1922), l’auteur aborde les tourments de l’adolescence, les relations familiales et le poids de la religion dans l’éducation. On y découvre Antoine et Jacques, deux frères attachés l’un à l’autre malgré leurs différences de caractère et Daniel de Fontanin, adolescent de 14 ans, qui noue avec Jacques une  amitié passionnée. On y croise aussi Oscar Thibault, patriarche tyrannique et Mme de Fontanin, qui préfère le dialogue à l’autoritarisme du premier. Portée par une écriture vive et imagée, cette chronique familiale n’a rien perdu de sa saveur au fil des ans. On s’y engouffre avec un plaisir intact, séduit par la vitalité des personnages, leurs aventures et le fil de leurs pensées. Ouvrons donc Le cahier gris, et partons en quête de Jacques, personnage impétueux, colérique et passionné...

La playlist de l'émission :

  • CLARIKA, Le chagrin
  • JANE BIRKIN, Dépression au dessus d'un jardin
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.