Après le décapant "Portnoy" de Philip Roth, partons à l’aventure sur les traces des colons américains avec le bouleversant "Jody et le Faon"… À l'époque de sa parution, le roman de Marjorie Rawlings fut un best-seller ; il a reçu le prix Pulitzer en 1939 et fut rapidement adapté au cinéma (avec Gregory Peck).

Guillaume Gallienne nous emmène au cœur d'une Amérique encore sauvage...
Guillaume Gallienne nous emmène au cœur d'une Amérique encore sauvage... © Getty / Megan Howe

"Jody et le Faon" (extrait)

« Debout sous la pluie, le garçon s’arrêta net. Un animal était venu à la rivière pendant qu’il dormait. Les traces fraîches descendaient la rive orientale et cessaient au bord de l’eau. C’étaient les pas d’une biche. Ils s’enfonçaient profondément dans le sol, apprenant à Jody que cette biche était vieille et lourde. Peut-être portait-elle un faon. Il chercha d’autres traces. Son père, lui, pouvait préciser l’heure du passage de toutes les bêtes sauvages. Jody revint à son petit moulin, qu’il avait construit sur la berge. Une légère brise s’éleva, le soleil réapparut et, vers l’est, un arc-en-ciel se recourba, si joli et varié que le garçon se sentit s’épanouir en le regardant.  Il leva les bras tout droit et se mit à tournoyer sur lui-même. Il tournait de plus en plus vite ; sa joie était un tourbillon. L’enfant, et la terre et les arbres et le ciel tournaient ensemble. Il se sentait le crâne vide, mais quelque chose s'était libéré en lui.  Il était saoul d’avril. Il était gris de printemps. »

Au cœur d’une Amérique encore sauvage

Aujourd’hui, en compagnie de la comédienne Julie Sicard, je vous invite à découvrir un grand classique de la littérature jeunesse, injustement méconnu. Il s’agit de Jody et le Faon, de la romancière américaine Marjorie Kinnan Rawlings, prix Pulitzer et best-seller en 1939. 

Adaptée au cinéma en 1946, l’histoire de ce garçon de ferme a été récompensée par deux Oscars, décernés à ses deux principaux interprètes : le légendaire Gregory Peck, dans le rôle du père et un certain Claude Jarman Junior, dans le rôle de Jody... Ce nom  ne vous dit rien ?  L’acteur s’est pourtant illustré dans les seconds rôles, à la grande époque du western américain. Souvenez-vous : c’est lui, en 1950, qui donne la réplique à John Wayne, dans Rio Grande, de John Ford...

Mais revenons à nos moutons... ou plutôt à la ferme des Baxter, à la fin du XIXe siècle, au cœur d’une Amérique encore sauvage, où règnent la jungle et les fauves. Pour survivre, dans cette Floride rurale et austère, une seule loi s’impose : tuer, pour ne pas être tué.  

Nous voici à l’époque des pionniers, des quakers, qui bravent le danger pour apprivoiser la nature. Dans cet environnement hostile, Jody Baxter, un adolescent de douze ans, apprend les rudiments de la chasse, qui fait office d’école de la vie.

Partons à l’aventure, sur les traces des colons américains, et revivons quelques étapes de ce roman d’apprentissage bouleversant... 

Nous parcourrons la traduction de Denise Van Moppès aux éditions Gallimard.

Avec les extraits du film Jody et le Faon réalisé par Clarence Brown

La programmation musicale :

Le loup, la biche et le chevalier (une chanson douce) par Enzo Enzo 

La chanson de la pluie extraite du film  Bambi de Walt Disney 

Moon River par Audrey Hepburn 

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.