Il est loin le temps du gentil Bobby Ewing dans Dallas, désormais, nous chérissons des anti-héros qui ont perdu tout sens moral…

Bryan Cranston dans la saison 5 de "Breaking Bad", série créée par Vince Gilligan
Bryan Cranston dans la saison 5 de "Breaking Bad", série créée par Vince Gilligan © © AMC

Qu’il s’agisse du prof de chimie cancéreux fabricant de drogue, Walter White, ou de Jack Bauer, le flic de 24 heures chrono sans foi ni loi, nous assistons pour certains spécialistes à « une extension de l’immoralité à la télévision. »

Nos anti-héros nous ressemblent beaucoup, ils poursuivent bien souvent les mêmes besoins que nous : sécurité, estime, reconnaissance ou épanouissement, pour reprendre la célèbre pyramide des besoins d’Abraham Maslow.

Mais, à la différence de la plupart d’entre nous, ces anti-héros n’hésitent pas à transgresser les règles morales pour parvenir à leur fin…

Avec, comme tous les vendredis, la chronique hebdomadaire signée par le JDD !

Titres musicaux :

Noir eden - Peter Peter

Dust - Parquet Courts

Ca (c'est vraiment toi) - Téléphone

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.