Pourquoi aime-t-on se faire peur en regardant des films d’horreur ou des romans flippants ?

Max von Sydow et Linda Blair dans une scène du film L'Exorciste.
Max von Sydow et Linda Blair dans une scène du film L'Exorciste. © Getty / Bettmann

Dès l’enfance nous aimons écouter des contes de fées terrifiants ou jouer au loup : plaisir de se faire peur sans conséquence, réactivé à l’adolescence en allant voir L’Exorciste ou la série de film horrifiques Saw ou Rec.

Nous sommes génétiquement programmés pour ressentir la peur, grâce à une zone du cerveau nommé amygdale,  et depuis la nuit des temps, nous avons peur du noir, de la nuit, de l’inconnu.

Les thrillers terrifiants ou les films d’horreur permettent bien sûr de jouer avec nos peurs ancestrales, mais nous verrons que se faire peur permet aussi de mieux comprendre nos pulsions les plus inavouables ... et que les fictions effrayantes permettent d’exalter notre foi en la vie…

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.