Suivez nous sur et avec le hashtag :

Midnight in Paris
Midnight in Paris © Allociné - © Mars Distribution

Les bienfaits de la nostalgie...Je me souviens du Petit train jaune qui ressemblait à un jouet...Nous le prenions à La Tour de Carol pour aller à la piscine d'Osséja. Je passais alors une partie de l'été dans une colonie de vacances de la SNCF au début des années 1980...Je me souviens de la salle de télé de la colo...Un soir de juillet 1982...J'allais fêter mes dix ans et nous regardions le Mundial qui se déroulait en Espagne, en robe de chambre et parfumés à l'eau de Cologne. La France pleurait de rage et de tristesse, après son élimination contre l'Allemagne à Séville. Je me souviens du chou rouge que je refusais obstinément de manger au réfectoire et de ma solitude devant l'assiette maudite que Sempé aurait pu dessiner. Alors que mes camarades allaient faire la sieste sur la terrasse de La Muntanya , la colo de mon enfance, à Enveitgt...

Voilà un petit morceau de nostalgie. Notre thème du jour.

Quels sont ses bienfaits ? Ses vertus créatives ? Est-elle forcément mélancolique ? C'est la question que je poserai à nos invités et puis nous évoquerons quelques films nostalgiques. Comme Nous nous sommes tant aimés d'Ettore Scola et Le Guépard de Visconti. Nous verrons que la cinéphilie est bel et bien la fille heureuse de la nostalgie.

Bonus : Agathe Le Taillandier, professeur de lettres, nous parle de deux pièces de Tchekhov : Les Trois Soeurs , et La Cerisaie ...

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.