Dans un arrêt du 13 mars dernier, le Conseil d'Etat a donné une réponse favorable à un chauffeur de taxi qui s'était vu retirer son permis après plusieurs petites infractions. Il souhaitait pouvoir conduire en attendant que son cas soit jugé par un tribunal administratif. En bref, le Conseil d'Etat autorisait le retour du permis blanc pour ceux dont le permis est indispensable dans le cadre de leur travail. Une vingtaine de conducteurs a bénéficié de cette décision. Parmi eux, Xavier BIRBEAU. Il est le patron d'une agence immobilière à Paris. Pour lui, sa voiture c'est un outil de travail indispensable. Et depuis qu'il peut reconduire, il a retrouvé le sourire. Pour l'année 2008, 98 057 permis ont été invalidés pour cause de point nul. Par rapport à 2007, cela représente une augmentation de 11 %

invité(s)

Jean Pierre Fourcat

Administrateur de l'association 40 millions d'automobilistes, sociologue. Son association a réalisé une étude sur le permis à point et considère que les règles actuelles, soumises à un accroissement massif des moyens de répression, transforme le principe sélectif et personnalisé du permis à points en une punition collective hors de proportion avec les fautes commises.### Vincent Julé Parade

Étudiant, Vincent Julé-Parade a perdu sa mère dans un accident de la route en 1995. En 1999, il crée la « Fondation Anne Cellier Junior » qu’il animera jusqu’à sa dissolution en 2004. Il prend alors la Vice-présidence de l’Association s’occupant du volet prévention. Il représente « Victimes et Citoyens » au Conseil National de la Sécurité Routière (C.N.S.R.) au sein duquel il est, depuis avril 2006, rapporteur de la Commission Permanente Deux Roues. Régulièrement invité à participer aux différents travaux de réflexion, il a notamment participé à la mise en place du permis probatoire et ### liens

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.