L'accord commercial entre l'Union Européenne et le Mercosur a du plomb dans l'aile. Emmanuel Macron mais aussi d’autres pays européens ne veulent pas le ratifier en l'état. Est ce que les Européens ont beaucoup à perdre si l'accord n'est pas signé?

On rappelle d’abord que ce texte est en discussion depuis 20 ans. Seul un protocole d’accord a été signé le 29 juin dernier par la commission européenne.  Il sera soumis à la ratification de chacun des 28  Etats membres, de leur parlement nationaux et du Parlement Européen. L’accord Mercosur – UE pourrait  à entrer en vigueur d’ici deux à trois ans. Le Mercosur ce sont quatre pays: Argentine, Brésil, Paraguay, Uruguay. Un marché potentiel de 260 millions de consommateurs. La 7ème. économie et le 5ème marché mondial, avec un produit intérieur brut de plus de 2 200 milliards d’euros; Une question ce matin: l'économie européenne et les entreprises européennes peuvent elles se passer de l'accès à ce marché qui reste encore très fermé. 

La réponse d’Yves Bertoncini, consultant en affaires européennes et président du mouvement européen France 

Bob. 

En Roumanie les députes enterrent un projet d’amnistie controversé.

Un projet  contesté par l'opposition mais aussi par Bruxelles. Il prévoyait d'annuler des sanctions pénales prises contre des hommes politiques dans des affaires de corruption. 

Le gouvernement de gauche était à l'origine de ce texte.

Mercredi, 177 élus, toutes tendances confondues, ont voté contre ce projet.

Ce vote intervient trois mois après un rejet  massif des Roumains lors d'un référendum contre toute réforme judiciaire visant à gracier les condamnés pour faits de corruption,  Le résultat du référendum a été vu comme un désaveu des sociaux-démocrates actuellement au pouvoir.

Leur ancien chef, et ancien président de la chambre des députés Liviu Dragnea est en prison depuis fin mai.

L'intelligence artificielle au cœur d’un projet franco-allemand.

Paris et Berlin vont présenter dans quelques semaines un projet d’investissement public pour faire émerger une filière européenne  dans le stockage des données et l'intelligence artificielle. L'objectif c'est bien sur la protection des données européennes. Un projet qui  s’inspire du modèle retenu  pour créer une filière européenne de batteries pour voitures électriques.

Dans l'agenda Européen.

Une grande première lundi en Belgique: lancement de la première chaîne télé d'info en continu

Cette chaine s'appellera  LN 24 

Mardi. 

Rentrée parlementaire aux communes à Londres. 

Une rentrée avant suspension décidée par Boris Johnson.

Une motion de défiance pourrait être déposée contre le premier ministre britannique. 

Mais pour cela il faut que l'opposition arrive à se regrouper derrière Jérémy Corbyn le leader travailliste. 

On rappelle que la majorité de Boris Johnson ne tient qu'à une voix

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.