Cette semaine Emmanuel Macron est revenu sur le sujet lors de l’inauguration à Saint Nazaire du paquebot MSC Meraviglia.

Ce n’est pas par hasard si le président de la République a annoncé devant les salariés du chantier que la directive européenne sur les travailleurs détachés serait corrigée dans les prochaines semaines. Il y a en effet beaucoup de sous-traitants européens qui emploient de travailleurs détachés à Saint Nazaire.
En annonçant que la directive européenne serait corrigée Emmanuel Macron ne prend pas beaucoup de risques car cela fait plusieurs mois déjà, que cette révision est en discussion au Parlement européen. Un compromis est en passe d’être trouvé entre tous les groupes politiques. Ce qui a permis à Emmanuel Macron de faire cette annonce.

Ainsi, normalement le 13 juillet un vote en commission emploi et affaires sociales du parlement devrait valider les nouvelles propositions avant un vote en séance plénière à la rentrée.
Un accord a été trouvé sur la notion de rémunération. Elle pose comme principe à travail égal salaire égal. Cela existait déjà. Cependant, le texte devrait aller plus loin. L’égalité de traitement devrait concerner tous les éléments de la rémunération.
C’est ce que nous explique la député européenne Elisabeth Morin Chartier et l’un des rapporteur du texte.

Dans le reste de l'actualité européenne

  • En Europe, globalement, les enfants vivent très bien sur le continent. Ils vivent une jeunesse très favorable rapporte l’ONG "Save the children". Particulièrement en Norvège, en Slovénie et en Finlande. L’indice de satisfaction mis en place par l’ONG s’appuie sur des indicateurs comme les mariages, les morts infantiles et le travail des enfants. Sans surprise c’est en Afrique que la vie est la plus difficile pour les enfants : notamment en Angola, au Mali et au Niger.

  • L’union européenne veut réduire la fracture numérique. Et pour cela elle décide d’y mettre les moyens. 120 millions d’euros vont être affectés à la mise en place du wifi gratuit dans les lieux publics comme les bibliothèques, les hôpitaux, les parcs ou encore les squares. Il y a quelques mois, dans son discours sur l’état de l'Union, Jean Claude Junker se proposait d’équiper chaque village et chaque ville d’Europe d’un accès internet sans fil gratuit. Les choses progressent puisque ce budget de 10 millions d’euros est le fruit d’un accord trouvé entre la commission, les gouvernements et le parlement européen.
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.