Paris et des villes de province accueillent ce weekend la fête de l’Europe. Pas de politique au programme, mais tout le monde aura en tête le scrutin du 26 mai…

La fête de l’Europe est une tradition installée désormais depuis 14 ans à Paris, Strasbourg et dans plusieurs villes françaises. Cette année  on célèbre, comme tous ans, le 9 mai 1950, le discours fondateur de l’Europe prononcé par Robert Schuman. Un discours qui posait les bases de la CECA, la communauté économique du charbon et de l’acier.  

Animation, débats, concerts, expositions, stands pour inciter à aller voter le 26 mai, tout est prévu pour faire de ces deux journées, une occasion de rappeler ce qu’apporte la construction européenne à notre vie quotidienne , à un moment ou beaucoup de monde doute de l’utilité de poursuivre l’aventure. 

Rencontre avec Isabelle COUSTET, Chef du bureau du parlement  européen à Paris. 

Londres annule les contrats de ferries pour parer au Brexit.

Ces contrats devaient assurer dans l’urgence l’approvisionnement de la Grande Bretagne s’il y avait eu un Brexit sans accord le 29 mars. Or, pas de Brexit sans accord, pas de contrat avec les compagnies. Une perte sèche de 50 millions de livres pour les caisses de l’Etat. Ce marché avait déjà fait l’objet d’un conflit avec Eurotunnel. Cela s’était terminé par un accord amiable. Il avait déjà coûté 33 millions de livres au gouvernement britannique.

"L’Airbus des batteries"  est bien parti 

Paris et Berlin ont mis un coup d'accélérateur cette semaine  à leur projet de consortium européen de batteries pour les  voitures électriques. Objectif: combler le retard de l'Europe face à la Chine. 5 à 6 milliards d'euros d’investissement sont prévus. Un mélange entre investissements public et privé.  Le  projet a été lancé il y a 18 mois. Il devrait déboucher  sur la construction d'ici 2023 de deux usines de production, l'une en France, l'autre en Allemagne, susceptibles de créer 1.500 emplois chacune.

Dans l’agenda européen

Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement jeudi à Sibiu en Roumanie. En discussion, les priorités stratégiques de l’Union européenne pour les années à venir. Quatre de réflexions seront sur la table: 

L’Europe qui protège, le marché intérieur, la transition écologique et la place de l’Europe dans le monde.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.