Le marché européen du numérique connait des frontières loin encore de tomber...

C’est ce que l’on appelle le géo blocage.

Le blocage géographique de l’accès à internet à des biens et services du consommateur européen dès qu’il passe une frontière sur la base de son adresse IP.

Si vous vous trouvez dans un pays étranger vous ne pouvez pas voir une rencontre sportive diffusée avec votre abonnement pris en France. Tout cela, la commission aimerait bien que cela s’arrête. En mai dernier, Bruxelles a annoncé des initiatives pour stimuler l’économie numérique. L’une de ces mesures serait de mettre fin au géo blocage pour assurer une meilleur portabilité transfrontalière de services de contenus en ligne.

Mais la commission aimerait également assurer une meilleure protection du consommateur sur ce qu’il achète sur le web, une meilleure réglementation également de l’économie du partage, UBER, EBay ou RBNB..…

Les parlementaires européens se sont saisi également du dossier

Un dossier compliqué, qui ne fait que démarrer mais au bout une législation européenne devrait voir le jour. Evelyne Ghébarts est députée socialiste allemande. Elle vient de faire adopter des recommandations par le parlement européen pour stimuler le marché unique du numérique

Cela se passe en Europe

Cela se passe au Royaume Uni, où on est bien content de la décision prise récemment par Aston Martin. (Aston martin une des voitures utilisée par James bond). Aston Martin a décidé de produire son futur véhicule SUV au Pays de Galles. La chine et les Etats Unis avaient été évoqués. Mais la marque anglaise reste finalement à la maison. Il parait que David Cameron a mis une grosse pression sur le constructeur britannique. Dans le fief historique de la firme a Gaydon on pousse un ouf de soulagement. Plus de 1000 emplois devraient être créé d‘ici 2020. Cela fait 103 ans qu’Aston Martin construit des voitures….

En Italie, le système Hydrique prend l’eau…

Il est même dans un état alarmant selon le président d’Utilitalia, l’association qui réunit les entreprises du secteur de l’eau. L’Italie est plus proche d ‘un pays du tiers monde que des pays du nord de l’Europe explique-t-il. Réseau vétuste, fuites d‘eau, manque d’épurateurs. Il faudrait investir 65 milliards d‘euros pour que l’Italie atteigne le niveau de ces partenaires européens.

Dans le nord, beaucoup de communes n’ont même pas de système d’épuration. Etrange paradoxe de voir une péninsule qui risque de manquer d‘eau potable.

En Roumanie, cela ne va pas très fort pour de nombreux monuments.

Le fonds mondial pour les monuments tire la sonnette d’alarme ! 600 monuments du pays seraient en danger d’après le ministre de la culture de Roumanie. Ils sont dans un tel état de détérioration que certains menacent tout simplement de s’écrouler à tout moment. Le ministre a décidé de créer un fonds d’urgence pour le patrimoine roumain.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.