Des nouvelles règles sur les droits européens des passagers ferroviaires s’appliqueront d’ici 2023.

Un accord a été trouvé entre les 27 et les députés européens. Un pas en avant a été franchi en faveur des clients de compagnies ferroviaires:

Exemple des emplacements spécifiques seront prévus pour les vélos. Les personnes à mobilité réduite seront davantage protégées. Elles pourront demander une assistance dans les gares et à bord des trains 24 heures avant le départ du train.

Les passagers devront aussi composer désormais avec les cas de force majeure. Aujourd'hui les compagnies aériennes, peuvent se retrancher derrière cette clause des circonstances exceptionnelles pour ne pas indemniser. Ce n’était pas le cas des compagnies ferroviaires. Et bien c'est terminé:

Des « circonstances extraordinaires » comme les conditions météo extrêmes, les catastrophes naturelles, les actes terroristes ou des exigences de santé publique, pourront dédouaner les entreprises ferroviaires de leurs obligations d’indemnisation. La grève n'en fait pas partie.

Autre bémol les montants à payer aux passagers en cas de retard ou d’annulation des trains. Ils restent identiques

Karima Delli présidente de la commission des transports du Parlement européen juge ce texte insuffisant.

Les chances d'adhésion à l'Union de la Turquie au point mort

La commission européenne met les choses au clair. En raison des décisions contraires aux intérêts de l'UE prises par les dirigeants turc, Bruxelles ferme la porte provisoirement a toute adhésion, ceci dans un rapport critique publié cette semaine. "La Turquie a continué à s'éloigner de l'Union européenne, avec un sérieux recul dans les domaines de l'Etat de droit et des droits fondamentaux", déplore ce rapport. A cela s'ajoute une politique étrangère de plus en plus en contradiction avec les priorités de l'UE".

La Cour des comptes européenne demande aux européens d'accélérer le recyclage d'emballages plastiques

Une accélération pour compenser les prochaines restrictions des exportations de déchets hors d'Europe.

Aujourd'hui les pots de yaourts, les bouteilles d'eau, comptent pour plus de 60% des déchets plastiques dans l’UE, Or "c'est le type d'emballages dont le taux de recyclage est le plus faible, à peine plus de 40%", note la Cour. Or, la Commission européenne avait relevé en 2018 ses objectifs de recyclage, ambitionnant d'atteindre un taux de 50% d'ici 2025, puis 55% en 2030 Visiblement on en est loin. Le taux actuel de recyclage européen est à peine de "30%.

Dans l'agenda européen

Jeudi, Conseil européen consacré au Brexit. Boris Johnson veut un accord avec les 27. Il menace de ne pas appliquer le traité de sortie de l'UE en cas d'échec.

Les invités
  • Karima DelliPrésidente de la Commission Transports au Parlement européen
Programmation musicale
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.