L’élection d’Emmanuel Macron a été bien accueillie sur le plan européen. Mais prudence a-t-on envie de dire ?

Drapeaux Français et Européen
Drapeaux Français et Européen © AFP / Emmanuele Contini / NurPhoto

Mardi, et c’est une première pour un Président de la République, Emmanuel Macron a posté une vidéo sur Twitter en promettant je cite « de remettre l’Europe en marche », refusant de défendre une Europe naïve, parfois inefficace et insuffisante et plaidant pour une Europe qui protège ceux qui s’estiment lésés par la mondialisation.

A Bruxelles, on a accueilli cette élection avec satisfaction, mais tout de même, cette semaine, le commissaire européen Pierre Moscovici a tiré la sonnette d’alarme. Il estime que cette élection est aussi un message d’alerte dont les européens feraient bien de tenir compte. Interview.

Dans le reste de l'actualité européenne

  • En Irlande, une plage refait surface 33 ans après sa disparition

Elle est située à Achill Island, un étrange phénomène qui attise la curiosité. La plage avait été balayée en 1984 après une énorme tempête. Il n’y avait plus que des rochers à la place. Mais depuis plusieurs semaines, les marées successives et le vent ont ramené du sable. Cela a permis de recouvrir les rochers de plusieurs millions de tonnes de sable. Et du coup, une magnifique plage de 300 mètres a fait son apparition. Première conséquence qui enchante tous les habitants : les touristes affluent sur le site et cela pourrait relancer l’économie du village qui est à proximité de cette plage miraculeuse.

  • Et si vous achetiez un hôtel de la plage en Espagne ?

L’Espagne, en pleine croissance économique (pas loin de 3% cette année), voit aussi revenir en masse ses touristes. Et il existe désormais de très belles perspectives d’investissement pour acheter des hôtels de la Costa Brava et de la Costa Blanca. Si vous voulez votre propre hôtel à la plage, c’est possible. Les structures ne sont pas très grandes : 150 chambres maximum. Il existe de très belles occasions à des prix défiant toute concurrence. Des hôtels de 50 chambres face à la mer pour le prix d’un quatre pièce à Paris.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.