Une volatilité extrême qui a des répercussions sur les revenus des agriculteurs.

L'élevage en Europe
L'élevage en Europe © Getty / Viktor Drachev

C'est ce que l'on a pu observer ces derniers mois avec les différentes crises qui ont touché le monde l’élevage. Pour tenter de réduire cette volatilité et de réduire ainsi l’impact qu’elle peut avoir sur les revenus des éleveurs et agriculteurs français, les parlementaires européens viennent de voter un certain de nombre de propositions. C’est une résolution. Il n’y a donc pas de caractère contraignant mais elle demande à la commission de mettre en place un certain nombre d‘outils qui pourraient être intégrés dans la prochaine politique agricole commune.

La gauche n’a pas voté ce texte car elle estime que cette volatilité n’est que le résultat de la dérégulation de la PAC voulue par les droites européennes.

Un vaste réseau de cyber-espions démantelé

Décidément le cyber-espionnage est a la mode. En Italie un vaste réseau vient d'être démantelé. Les ordinateurs de Mateo Renzi, de Mario Draghi et de Mario Monti ont été piratés. De ordinateurs qui étaient personnalisés. Nom de code de cette perdition : "Eye-piramid". Dernière ce réseau il y a avait un ingénieur spécialiste du nucléaire et sa sœur, plutôt connue pour ses compétences dans le milieu de la finance. De 2011 à 2016, ils ont piraté grâce à un virus espion près de 20 mille ordinateurs. Syndicalistes, banquiers, hauts fonctionnaires, entrepreneurs, anciens ministres : énormément de personnes influentes dans l’appareil d’État et économique ont été espionnées. Toutes les informations ont été stockées aux États-Unis. La police cherche désormais à savoir si des informations sensible liées à la sécurité de l’État Italien ont été volées.

La Roumanie pas très fair-play avec la Bulgarie

Alors qu’une vague de froid s’étend sur les deux pays depuis plusieurs jours, la Roumanie a refusé de répondre à une demande urgente d’électricité en provenance de Bulgarie pour faire face à un pic de consommation. La Roumanie a justifié ce refus en expliquant qu’elle devait elle même faire face à un pic de consommation hors normes en raison du froid. Les deux pays atteignent en ce moment des niveaux de consommation jamais atteint depuis 20 ans.

Une pétition européenne contre le glyphosate

C’est une pétition citoyenne qui est soutenue par Greenpeace. Elle est intitulée « Ban Glyphosate ». Elle ne sera enregistrée officiellement à Bruxelles que le 25 janvier. A partir de cette date, et pendant 12 mois, les citoyens européens pourront signer cette pétition.

Si dans un an, la pétition a recueilli un million de signatures en provenance d‘au moins sept États différents, la Commission devra étudier la proposition d‘interdiction et elle décidera d’apporter ou non une réponse législative. Le glyphosate est un produit classé cancérigène probable et que l’on trouve dans les herbicides.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.