Après le scandale de la viande polonaise, il y a encore des progrès à faire en matière de contrôles sanitaires entre les pays européens.

La découverte de viande de bœuf polonaise impropre à la consommation dans 13 pays de l'Union a relancé le débat sur  la traçabilité sanitaire de la viande, dans un  système d'alerte européen que certains jugent insuffisant. On se souvient du scandale du minerai de cheval roumain trouvé  dans les lasagnes au bœuf, depuis, des mesures ont été prises. Aujourd’hui, tous les pays suivent la même règle. N’importe quel intermédiaire de la chaîne alimentaire doit être capable d'identifier ses fournisseurs et ses clients avec une obligation de résultat.

Le problème c'est que chacun applique cette obligation de manière  différente, et pour un professionnel cela peut très vite se compliquer quand on sait qu'il peut  avoir de nombreux fournisseurs. Dans cette hypothèse, la traçabilité peut être très complexe car elle suit souvent  des itinéraires assez obscurs. Il y a bien un réseau européen d'alerte RASFF. Il fonctionne, mais sa réactivité a été plusieurs fois mise en cause, 

Eric Andrieu, vice-président de la Commission de l'agriculture et du développement rural du Parlement européen  prône la création d’un véritable FBI européen

Les investissements étrangers sensibles désormais mieux contrôlés en Europe.

C'est le résultat d'un accord entre le parlement européen et les Etats qui ont été validé cette semaine. Désormais les Etats auront l'obligation de s'informer mutuellement  des que l'un d’entre eux lance une procédure vers un investissement étranger qu’il  considère  comme sensible. Les autres Etats pourront lui faire part de leurs commentaires Les Etats restent toutefois libre de leur décision finale

Les demandes d'asile continuent de baisser dans l'Union européenne

Troisième année consécutive de baisse, selon le bureau européen d’appui en matière d’asile. 635.000 personnes ont déposé une demande  d'asile en 2018, un chiffre comparable à celui de 2014. En 2015, les demandes d'asile avaient culminé Un million 400 mille personnes avant que la route des Balkans via la Turquie et la Grèce ne se referme. Selon Frontex, seules 6760 personnes sont arrivées illégalement en Europe en janvier.

Dans l'agenda européen

Nouvelles tensions en vue à Barcelone samedi après-midi avec une manifestation attendue des catalans contre le procès des indépendantistes qui s'est ouvert cette semaine

Et puis inauguration aujourd'hui du Carnaval de Venise avec la traditionnelle et célèbre parade sur le canal Canaregio.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.