Cette semaine le gouvernement a décidé un rapprochement du prix du gazole et de l'essence. Dès l'an prochain, l'essence verra sa taxation réduite d'un centime par litre et le litre de diesel augmentera d’autant. Dans 5 ans l'avantage fiscal dont bénéficie le diesel aura totalement disparu.

Actuellement le diesel représente plus de 50% des immatriculations en Europe. Certains analystes et spécialistes du marché automobile estiment toutefois que la baisse de la part du diesel en Europe est inéluctable. Elle devrait descendre à 35% d'ici 2022.

C’est l’Irlande qui dispose du parc le plus important (71%), juste derrière on trouve le Portugal, l’Espagne et la Grèce à plus de 60%. La France est cinquième au classement avec 58% de son parc automobile qui roule au diesel, à égalité avec la Suède. Le pays qui dispose le moins de voitures circulant au diesel est les Pays Bas (22%). D’autre part, l'écart de fiscalité le plus élevé entre l’essence et le diesel se trouve en Allemagne: 19 centimes d'euros.

Mais c'est le Royaume Uni qui reste le champion d 'Europe de la taxation des carburants avec un peu plus de 65% de taxes prélevées sur un litre d’essence ou de diesel. Au Royaume uni ou depuis plusieurs années le litre d’essence et le litre de diesel sont au même prix ce qui n'a pas fait diminuer l'achat de voitures diesel.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.