Est-ce un objectif atteignable ?

Cet objectif est plus ambitieux que celui de la Commission européenne. Elle propose une réduction des émissions de gaz de 55% d'ici 2030. L'objectif est actuellement fixé à 40%. Du coté des Etats, environ la moitié des 27 se sont prononcés favorablement sur la proposition de la Commission. Mais il y a des opposants comme la Pologne et la République Tchèque, dont une grande partie du secteur industriel dépend du charbon.

Le problème c'est qu'il va falloir que tout le monde se mette d'accord sur un chiffre. Entre 40% et 60%, vous me direz il y a une marge pour négocier.

Au Parlement européen il n'y a pas unanimité pour cet objectif de 60%. Certains députés estiment qu'il peut mettre en danger l'économie européenne. A l'image du Luxembourgeois Christophe Hansen.

Les 27 devraient se déterminer lors du sommet des 10 et 11 décembre.

Covid 19 : Les 27 trouvent des critères communs pour coordonner les restrictions de voyage dans l’UE

C’est une simple recommandation qui n’est pas contraignante mais elle a l’avantage de stopper la cacophonie engendrée depuis le début de l’épidémie. Principale mesure la mise en place d‘une cartographie commune pour définir les zones à risques au sein de l’Union européenne. Mais ce texte laisse le choix aux gouvernements pour adopter des mesures restrictives, notamment ce qui concerne la quarantaine.

La Pologne met un coup de pression sur Bruxelles en ce qui concerne le respect de l’Etat de droit

Comme la Hongrie, la Pologne pourrait mettre son veto au plan de relance européen si les Etats conditionnent toujours le respect de l’Etat de droit au versement des fonds.

La Commission européenne a dévoilé le mois dernier un premier rapport sur le respect de l'Etat de droit particulièrement critique à l'encontre de la Pologne et de la Hongrie.

Les deux pays sont dans le collimateur de Bruxelles pour leurs réformes judiciaires mais aussi, pour atteintes au pluralisme des médias.

Dans l’agenda européen

Deuxième session plénière d’octobre du Parlement européen. Le vote sur la réforme de la politique agricole commune, la PAC, et son verdissement sera au centre de toutes les attentions.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.