Le cinquième sommet de l'Union Européenne et de l'Union Africaine s'ouvre mercredi prochain à Abidjan, en Côte d'Ivoire.

Un sommet qui s’annonce déterminant dans la relation entre l'Europe et l'Afrique.

Le thème: investir dans la jeunesse pour un avenir durable. La jeunesse africaine c'est elle aujourd'hui qui émigre en Europe car justement elle n'a pas d'avenir durable en Afrique. Il faut savoir qu'en 2050, l'Afrique comptera plus de deux milliards et demi d’habitants. 60% de la population africaine a aujourd'hui moins de 25 ans. Les défis sont donc énormes en matière de développement. L'Europe n'a pas le choix. Si elle veut endiguer la vague migratoire elle doit redéfinir son partenariat avec l'Afrique. Cela passe par une une aide au développement qui propose nouveaux instruments financiers d'aide à l'investissement économique. 

La Commission européenne propose que les européens se dotent de leurs propres ressources opérationnelles pour intervenir sur les catastrophes naturelles dans un pays membre. 

2017 année particulièrement éprouvante pour les pays de l'Union.  Plus de 200 personnes ont péri dans des catastrophes naturelles. 

Fin octobre au Portugal, pays très touché par des d'incendies Jean-Claude Juncker s'était engagé à réfléchir à la réorganisation de la protection civile en Europe.

Cette "réserve de capacités" serait composée d'avions de lutte contre les incendies de forêt de pompes à eau, de matériel de sauvetage ou encore de matériel médical d'urgence. 

La réforme, coûterait 280 millions d'euros sur la période 2018-2020. 

Nouveau camouflet pour Londres, En raison du Brexit, en 2023, la capitale européenne de la Culture ne pourra pas être britannique...

Le Royaume-Uni et la Hongrie avaient été désignés pays hôtes pour ces festivités culturelles en 2023 et cinq villes britanniques avaient déjà postulé.

La Commission européenne a envoyé mercredi une lettre au ministre britannique de la Culture pour lui faire savoir que ce n'était plus possible. 

La raison est simple : le projet "n'est pas ouvert aux pays tiers, sauf aux pays candidats à l'adhésion à l'UE et aux pays de l'Espace économique européen et de l'Association européenne de libre-échange". Comme  le Royaume-Uni a d'ores et déjà précisé qu'il ne voudrait pas appartenir à l’espace économique européen, il sera considéré comme un pays tiers... Et donc plus de capitale de la culture pour les britanniques.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.