Ce matin Stéphane Leneuf se penche sur les armes dont disposent les Européens pour protéger leurs entreprises face aux sanctions américaines.

La commission européenne a lancé il y a quelques jours  une procédure dite de blocage pour contrecarrer les sanctions américaines. Une procédure qui vise à préserver les entreprises européennes qui souhaitent investir en Iran. 

Une réglementation datant de 1996, créée pour contourner l'embargo américain contre Cuba. Une réglementation jamais utilisée. Elle pose comme principe que les entreprises européennes n'ont aucune obligation de se conformer aux décisions des Etats Unis et elles ne peuvent pas être mises en cause par la justice américaine si elles commercent avec l'Iran. 

L’autre piste ouverte par la Commission c'est de permettre à la banque européenne d’investissement de contribuer aux financements des entreprises européennes en Iran. 

Certains pensent qu’il faudrait aller beaucoup plus loin. Depuis de nombreuses années, le dollar est la monnaie de réserve internationale de référence dans les transactions financières.  Avec ce principe il est très difficile de contourner les lois extraterritoriales américaines. Pour éviter les sanctions, il faudrait donc désormais utiliser l'euro. 

Dans le reste de l'actualité européenne

  • Les élections européennes c’est pile poil dans un an, avec un sondage finalement rassurant

Le scrutin se tiendra du 23 au 26 mai 2019. A un an de cette échéance l'eurobaromètre vient de publier sa dernière étude. 28 mille personnes interrogées.

Résultat : deux tiers des européens, dont 55% de Français,  jugent positive l'appartenance de leurs pays à l'Union.
Une première : près de 50% des Français considèrent que leur voix compte au sein de l'Europe.

Sondage également intéressant pour ceux qui se présentent : les européens estiment que la lutte contre le terrorisme et la lutte contre le chômage des jeunes doivent être les thèmes prioritaires de la campagne.

  • La France revient dans le peloton de tête des bons élèves de L'Europe

La Commission lève la procédure pour déficit excessif engagée contre la France en 2009. La France est passée sous les 3% de déficit en 2017 et devrait se maintenir entre 2,3% et 2,8% d'ici 2019. 

La France était l'un des deux derniers pays de la zone euro avec l'Espagne concernés par cette procédure. Une procédure qui peut aboutir a de fortes amendes...

Dans l'agenda de la semaine prochaine

Session du Parlement européen à Strasbourg de lundi à jeudi avec un vote important sur la directive des travailleurs détachés.
Manifestations de routiers à prévoir aux alentours du Parlement. Les routiers ne sont pas protégés par cette nouvelle directive. Ils craignent une ouverture sauvage à la concurrence. 

Quant à moi je vous retrouve pour Le téléphone sonne Europe mardi soir à 19H20. Le thème : on parlera des consultations citoyennes.
Décryptage, analyse avec une question : exercice de communication pour le gouvernement ou vraie consultation des Françaises et Français sur l'Europe ?

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.