A l’occasion des 60 ans du traité de Rome, signé le 25 mars 1957, la France et la Commission européenne lancent une initiative intitulée : « 60 ans 60 belles histoires ».

Sur la photo, le Chancelier Adenauer signe le traité de Rome en 1957. La RFA, l'Italie, la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg et la France signent le traité pour coordonner les politiques économiques des six pays signataires.
Sur la photo, le Chancelier Adenauer signe le traité de Rome en 1957. La RFA, l'Italie, la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg et la France signent le traité pour coordonner les politiques économiques des six pays signataires. © AFP / Farabola/Leemage

A l’heure où certains candidats à la présidentielle remettent en cause l’existence même de l’Europe, et sans verser dans l’euro béatitude, l’initiative proposée par la France et la commission européenne est intéressante.

Objectif : raconter, à l’occasion des 60 ans de la signature du Traité de Rome, 60 histoires ou 60 cas concret où l’intervention financière de l’Union Européenne a permis des réalisations concrètes qui ont eu un impact direct sur la vie des français. Des projets et des initiatives qui ont vu le jour grâce à des financements européens.

Savez-vous par exemple que les financements européens permettent de lutter contre les déserts médicaux ?

Ainsi dans l’Aisne, la Drôme et la Haute Saône, trois maisons de santé ont vu le jour grâce aux financements européens. Mais il existe aussi des financements pour le développement économique des quartiers sensibles.

►►► EN SAVOIR PLUS | 60 ans, 60 belles histoires

Sachez que c’est au niveau des régions qu’il faut se renseigner si l’on dispose d’un projet et que l’on est à la recherche de financements européens.

Dans le reste de l'actualité européenne

  • Les repas vegans vont devenir obligatoires dans les cantines au Portugal

Le Portugal vient de voter une loi qui prévoit l'obligation pour les cantines des écoles, mais aussi les cantines des universités, des hôpitaux, et des prisons, de préparer et proposer des repas végétaliens, c’est-à-dire sans produits d'origine animale.

Cette petite révolution est partie de la mobilisation de militants. Une pétition lancée par l'Association végétarienne portugaise a récolté plus de 15 000 signatures, et poussé le parlement à se saisir du sujet début 2016. C’est donc désormais une disposition votée.

Notez qu’une pétition similaire circule actuellement au Royaume-Uni, elle pourrait être débattue au Parlement si elle rassemble 100 000 signatures d'ici le 3 avril.

  • Une bonne nouvelle : quatre des pays les plus heureux du monde sont européens

Cette année, c'est la Norvège qui recense la population la plus heureuse du monde et non plus le Danemark qui perd la première place. Les critères retenus : le bien-être social, le niveau de bienveillance, la liberté de prise de décision, la générosité, la bonne gouvernance, l’honnêteté la santé et les revenu… La France est quant à elle le trente-et-unième pays le plus heureux du monde...

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.