A partir de demain, à Bruxelles, les commissaires européens désignés débutent leurs auditions devant le Parlement Européen. Plusieurs d‘entre eux s’attendent à passer un moment difficile...

Les auditions des futurs commissaires

Ils ont tous intérêt à potasser leurs dossiers car cela ne sera pas une partie de plaisir. Les Députés ont le pouvoir de révoquer les candidats proposés par les Etats et ils comptent bien s’en servir. 

Plusieurs d’entre eux  sont dans la ligne de mire des députés : la Française Sylvie Goulard, avec l’affaire des assistants parlementaire et l’argent qu’elle a touché d’un think tank américain. Le Candidat Polonais, visé par une enquête de l’office de lutte anti-fraude. L’ex-ministre hongrois de la justice un proche de Victor Orban. La candidate Roumaine, mêlée à des affaires financières, enfin le Belge Didier Reynders qui, selon la presse, ferait l’objet d’une enquête du parquet sur des allégations de corruption.

Les eurodéputés ont bien l’intention de les cuisiner pendant les trois heures d’entretien qu’ils vont leur faire subir. Pour l’ancien premier ministre roumain devenu président du groupe Renew Europe Dacian Ciolos les critères de sélection seront simples.

L’industrie automobile européenne redoute un séisme en cas de Brexit sans accord. 

Ce serait une catastrophe pour la fabrication de voiture en Europe estiment les industriels su secteur. De nouvelles taxes se chiffreraient en milliards d'euros. Elles risqueraient d’affecter les choix des consommateurs. Du côté de PSA s’il n’y a pas d’accord on se déclare toujours  prêt à fermer l’usine d’ Ellsmere Port  pour tout transférer sur le continent.

Des tensions au sein de la Banque Centrale Européenne.

La politique de taux d’intérêts très bas et d’abondance de liquidités de  Mario Draghi ne plait pas à tout le monde. La représentante allemande de la direction de la BCE a démissionné. Sabine Lautenschlager s’est ouvertement opposée à la récente décision de Mario Draghi de relancer des achats d’actifs pour 22 milliards d’euros. 

Dans l’agenda européen 

Mardi, discours d'Emmanuel Macron a Strasbourg, discours prononcé à l’occasion de la célébration des 70 ans du Conseil de l'Europe. 

Programmation musicale
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.