Un arrêté vient d’être publié au Journal officiel et protège désormais tous les serpents de métropole. Les vipères aspic et vipères péliade pouvaient jusque là être tuées, en raison de leur venin potentiellement mortel. Mais les morsures sont rares, les décès encore plus, alors que les serpents, eux, sont en danger !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.