Ils sont plus d'un million en France : les chasseurs font l'objet de nombreuses critiques sur leur relation à l'environnement, mais eux se disent "premiers écologistes de France". Et se sont défendus, lors de leur Assemblée générale à Paris.

Les chasseurs et l'écologie
Les chasseurs et l'écologie © Getty / Hero Images

Le "chasseurs bashing" existe lui aussi ! Sujet extrêmement clivant, la chasse est accusée de faire du mal à l'environnement. Dans son livre « Pas de fusils dans la nature », le naturaliste Pierre Rigaux, qui était venu en parler dans la Terre au Carré explique par exemple que la moitié des 30 millions d’animaux tués chaque année à la chasse selon lui sont des oiseaux sauvages, dont les espèces sont en déclin pour certains.
Pour lui, la chasse dérégule les équilibres écologiques. Mais les intéressés ne sont pas de cet avis... Ils se disent même "premiers écologistes de France" !

Les chasseurs se disent-ils écolos ?

Les chasseurs sont "indispensables à l’environnement", pour Willy Schraen, président de la puissante fédération nationale :

"Aujourd'hui on dérègle tous les écosystèmes quand on enlève la chasse, ça ne plaît pas, mais c'est quand même la vérité.        
Et ce sont des centaines de kilomètres de haie plantés tous les ans et des milliers d'arbres plantés avec l'argent de la chasse, l'entretien des zones humides, des forêts, 4 milliard d'euros d'apport à la nature." affirme-t-il.

Une chasseuse de l'Isère, elle, explique que la chasse préserve la biodiversité, et se dit elle aussi écologiste :

"Tuer des animaux nous permet de rentrer en connexion avec la nature. Chasser un animal c'est l'aimer. " 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.