Une série d'actions pour défendre le climat commence ce lundi, dans 60 villes du monde entier, dont Paris et Londres. Des actions organisées par le mouvement Extinction Rebellion, né au Royaume-Uni il y a tout juste un an.

Logo et activistes du mouvement Exctinction Rebellion
Logo et activistes du mouvement Exctinction Rebellion © Getty / SOPA Images - Light Rocket Collection

Abrégé en « XR » et symbolisé par un cercle qui représente la Terre, avec à l’intérieur un sablier pour évoquer le temps qui est compté, le mouvement Extinction Rebellion a pour habitude de réaliser des actions spectaculaires pour marquer les esprits. 

En juin dernier, la branche française de ce mouvement de désobéissance civile déversait 300 litres de faux sang sur les marches du Trocadéro, et la semaine dernière, de l’autre côté de la Manche, c'est à coup de tuyau géant que les militants ont aspergé la façade du Trésor de sa majesté. Ce samedi 4 octobre, ils ont occupé un centre commercial à Paris.

« La police doucement on est là pour vos enfants » est un des slogans scandés par les militants du mouvement Extinction Rebellion qui se disent non-violents.

Parmi leurs actions, ces activistes ont aussi teint la rivière de Zurich en vert fluo, on les a vus en slip ou en petite culotte dans les couloirs du Parlement britannique, ou encore se coller avec de la glue à certains bâtiments, toujours symboliques : Shell, Total, ou des banques. 

Au mois d’avril, ils avaient bloqué Londres pendant 11 jours, avant que le Parlement ne finisse par déclarer l’urgence climatique qui est l’une de leurs revendications. Dans le mouvement, les profils sont très variés.

Le mouvement de désobéissance civile porte le même nom anglais où qu’il soit dans le monde.

Extinction Rebellion, que l'on pourrait traduire par « la rébellion contre l’extinction » est né il y a presque un an au Royaume-Uni, à l’appel d’une centaine d’universitaires, et d’un mouvement déjà existant, « Rising Up ».
XR se dit totalement horizontal, avec une gestion décentralisée et sans leaders. C’est le message qui compte.

Comment sont-ils financés ?

Le militants sont partisans du « Do it yourself », chacun son matériel, ses pancartes, chacun s'auto-finance, mais une page pour faire des dons existe sur le site internet. Ils ont par ailleurs accepté cet été plus de 500 000 dollars de philanthropes américains, des hommes d’affaire millionnaires.

Radiohead a promis de leur reverser les bénéfices des 18h d’enregistrement de leur album "OK Computer"

Un hacker demandait 150 000 dollars au groupe pour ne pas dévoiler ces enregistrements, mais Radiohead lui a fait un pied de nez : les anglais ont mis en ligne eux-mêmes les 18 heures de bande, téléchargeables gratuitement ou avec une participation. Le groupe a promis de reverser l'argent récolté à Extinction Rebellion.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.