Mardi dernier à l'Assemblée Nationale, le député LR du Maine et Loire Jean-Charles Taugourdeau parlait du "prétendu réchauffement climatique". Et qui était à la sortie de l'hémicycle pour qu'il s'explique ? C'est nous !

Jean-Charles Taugourdeau
Jean-Charles Taugourdeau © AFP / ERIC FEFERBERG

"Tous ceux qui travaillent n'en peuvent plus de la multitude de normes édictées au nom du développement durable et du prétendu réchauffement climatique. Vous savez ce qu'il disent les Français dans nos campagnes ? 'C'est le nouveau truc à la mode pour nous pomper notre fric'"

La phrase est signée Jean-Charles Taugourdeau, député Les Républicains de la 3è circonscription du Maine et Loire, qui s'exprimait mardi lors de la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée Nationale.

A la sortie de l'hémicycle, l'élu assume : "tous les scientifiques ne sont pas à 100% d'accord sur le principe du réchauffement climatique", dit Jean-Charles Taugourdeau qui voulait d'ailleurs organiser cet été, au moment de la venue de Greta Thunberg, un "débat" avec des climatologues "pour" et d'autres "qui ne pensent pas la même chose". Refus du Giec. "Quand on ne veut pas débattre, c'est qu'il y a quelque chose de pas normal", assure le député, semblant oublier les faits scientifiques.

Le patron des Républicain, Christian Jacob, a rappelé que le changement climatique était une réalité.  Pendant que Jean-Charles Taugourdeau répond aux critiques sur sa déclaration : "un déferlement de cinglés".

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.