Alors que la loi antigaspillage est examinée cette semaine en deuxième lecture à l'Assemblée Nationale, un amendement sur le plastique jetable a été adopté : il sera interdit... en 2040. "Historique", selon Brune Poirson, qui s'est attirée les foudres des réseaux sociaux.

Brune Poirson
Brune Poirson © AFP / Lionel BONAVENTURE

Il va falloir attendre 20 ans pour que l'interdiction totale du plastique jetable soit effective. L’annonce aux allures de victoire de Brune Poirson s'est transformée en énorme flop.
Hier, les réseaux sociaux s’en sont donné à cœur joie :
« start up procrastination », « dans 20 ans, soit 4 fois le temps prévu pour reconstruire Notre Dame », « 20 ans, une certaine idée de l’urgence », voici quelques-uns des centaines de commentaires que l’annonce a suscité. 

Brune Poirson a donc répondu ce matin, dans une vidéo à nouveau, postée sur son compte :

20 ans, c’est une génération, ce qui n’a pas échappé aux associations comme Zero Waste France, qui lutte contre la pollution plastique. Laura Chatel qui est en charge du dossier réagit :

"Se dire, on a un objectif à 20 ans paraît ridicule si ce n'est pas accompagné de mesures concrètes immédiates. On a envie de savoir si d'ici un an ou deux, tel produit plastique sera interdit, avec telle alternative..."

Des mesures existent pourtant déjà sur le plastique

Interdiction des sacs plastiques depuis 2017 (même si on en voit encore), et la plus récente est la directive adoptée par l’Union Européenne en mars dernier, qui porte sur une dizaine de produits en plastique, les plus répandus sur les plages et les mers d’Europe : les pailles, les gobelets, couverts, vaisselle jetable, cotons tiges, touillettes, et bouteilles d’eau dans les cantines scolaires.
Interdiction de les vendre à partir du 1er janvier 2021 - ce devait être en 2020, mais le Sénat a repoussé l’échéance -

Mais pour tout le reste, c’est plus compliqué… 

"On ne peut pas sortir du plastique jetable du jour au lendemain" précise Brune Poirson.

Quel est donc le plan du gouvernement avec les industriels ?

"Définir avec les industriels, les associations de consommateurs, et les associations de protection de l'environnement des plans à cinq ans avec des objectifs réalistes et des solutions crédibles."

Des plans pluriannuels, Brune Poirson parle de « méthode » .

D'après l'ONG Surf Rider Foundation, chaque année plus de 8 millions de tonnes de plastique finissent dans les océans dans le monde, l'équivalent de 250 kg par seconde.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.