Le retrait des Etats-Unis de l'accord de Paris sur le climat a été notifié officiellement à l'ONU lundi dernier, comme l'avait annoncé Donald Trump au moment de son élection. L'occasion de faire le point sur les déclarations du président américain sur le climat.

Les Etats-Unis se sont retirés de l'accord de Paris
Les Etats-Unis se sont retirés de l'accord de Paris © AFP / Brendan Smialowski

Donald Trump a réaffirmé le retrait des Etats-Unis de l'accord de Paris en début de semaine, dans le Kentucky

« J’annonce le retrait américain… de l’horrible, coûteux, et unilatéral accord de Paris. »

Il poursuit en ironisant :

« Demandez-leur comment ils s’en sortent à Paris ? Pas très bien… » 

Dans un autre meeting en mars dernier, il était déjà sarcastique :

« Pas d’avions… Pas d’énergie… Quand il n’y a plus de vent, plus de courant !! Chérie ? Chérie est-ce que le vent va souffler aujourd’hui je voudrais regarder la télé ? »

Des phrases auxquelles s'ajoutent des centaines de tweets sur le sujet. En janvier dernier par exemple lorsqu'une partie du pays est sous la neige : « ce serait pas mal qu’on ait un peu de ce bon vieux réchauffement climatique là maintenant ! » 

Donald Trump doute-t-il du réchauffement climatique ? 

Trois déclarations datant de sa campagne le confirment.
En 2015, il qualifie le réchauffement climatique de « Hoax » pour « canular », « un truc pour faire de l’argent » dit-il. 

Toujours pendant sa campagne en 2015, alors qu'il est au téléphone sur CNN il affirme :

« Je ne crois pas au changement climatique. C’est juste la météo ! Je ne regarde plus les infos le soir, à chaque fois que j’allume la télé ils parlent d’une tempête, d’une tornade, de ci, de ça… on ne peut plus regarder les infos ! Y’a que la météo ! »

Et enfin la troisième déclaration, date encore de 2015.
Barack Obama est à Paris pour la Cop 21 et un journaliste demande à Donald Trump ce qu’il pense du sommet :

« C’est ridicule. Il y a de plus gros problèmes. Que le président soit là-bas si longtemps pour dire que le réchauffement climatique est le plus grand problème de notre pays, c’est fou »

Et il ajoute :

« C’est une grosse arnaque pour que certains se fassent de l’argent. »

Une fois élu, Donald Trump n'a pourtant pas appris la différence entre météo et climat 

En octobre 2018, Donald Trump est l'invité d’une des émissions les plus connues aux Etats-Unis, « 60 minutes », sur CBS un programme dans lequel la journaliste aimerait qu’il voit les blocs de glace fondre au Groenland, à l’origine de la montée des eaux : 

« Vous ne savez pas si ce serait arrivé avec ou sans les hommes, vous ne savez pas. Je ne nie pas le changement climatique, mais les choses pourraient revenir en arrière. »

Mais que dit-il des alertes des scientifiques ?

En novembre 2018 il affirme :

« Je peux aussi vous donner des rapports contradictoires. Il y a des scientifiques qui contestent, il y a différents points de vue. »

Donald Trump soutient même que les 197 pays signataires de l’accord de Paris sont tous, « à la traîne » derrière les Etats-Unis sur les émissions de gaz à effet de serre. 

En août dernier, au G7 à Biarritz :

« Je suis un écologiste, beaucoup ne le comprennent pas. J’ai fait plus que n’importe quel autre président, ou vice-président, ou qui que ce soit. J’en sais plus sur l’environnement que la plupart des gens »

Donald Trump ne veut pas se plier à des accords qui vont contraindre l’économie de son pays, et son trésor, le charbon, qu'il affirme même être "propre" ! 

« Je ne vais pas perdre cette prospérité pour des utopies, et des éoliennes. »

Au revoir, donc, l’Accord de Paris sur le climat. 

Emmanuel Macron a lancé un petit message à Donald Trump mercredi de Chine :

« Je déplore les choix qui sont faits par quelques autres, mais je veux les voir comme des choix marginaux, parce que quand la Chine, l'UE, la Russie - qui a ratifié, il y a quelques semaines les accords de Paris - s'engagent avec fermeté, le choix isolé de tel ou tel autre ne suffit pas à changer le cours du monde. »

Donald Trump n’a pas réagi.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.