Par François Saltiel. Retour sur l’engagement du comédien Joaquin Phoenix qui n’a pas hésité à sauver des bêtes dans un abattoir californien ! Le comédien multi-récompensé pour son interprétation du Joker dont le rire vous hante peut être encore si vous avez vu le long métrage, est dans la vie, un militant vegan.

Joachin Phoenix en février 2020 à Beverly Hills
Joachin Phoenix en février 2020 à Beverly Hills © Getty / Axelle/Bauer-Griffin

Ce scénario rocambolesque d’un homme qui kidnappe un veau et sa mère dans un abattoir pourrait être celui d’un blockbuster américain à l’eau de rose mais il s’agit bien ici de la réalité ! 

Joaquin Phoenix , comédien multi récompensé pour son interprétation du Joker dont le rire vous hante peut être encore si vous avez vu le long métrage est dans la vie un militant, vegan de la première heure et antispeciste. Il se bat contre l’exploitation des animaux par les hommes… Un engagement qu'il a d’ailleurs prouvé lors de son discours de remerciement, après avoir reçu l’oscar du meilleur acteur pour Joker, rappelez vous c’était le 9 février dernier à Los Angeles : 

Et bien figurez vous qu’au lendemain de ce discours poignant, Joaquin n’a pas attendu de finir son bol de céréales pour se rendre à l’abattoir de Pico Rivera, tout près de Los Angeles, accompagné de l’ONG The Farm Sanctuary qui a tourné les images qui viennent seulement d’être diffusées… 

On y voit le comédien tenter une discussion improbable avec le directeur des lieux, Antony Di Maria…

L’un qui se félicite que ses animaux meurt en seulement 60 secondes et l’autre qui en reste bouché bée, c’est deux visions du monde qui s’affrontent et semblent irréconciliables… Joaquin parvient tout de même à obtenir une visite des lieux et c’est à ce moment qu’il fait la rencontre d’Indigo, un petit veau d’une semaine né dans l’abattoir et de sa maman. 

Le comédien s’approche doucement, n’ose pas les déranger, les regarde dans les yeux et prend le petit veau dans ses bras…

C’est à ce moment qu’il se dit qu’il ne peut pas le laisser seul ici et se met en tête de les embarquer avec lui… Le directeur, sans doute touché par l’émotion de Phoenix comprend son envie de les sauver sans partager sa vision mais face à la pression du comédien, de la caméra de l’association, il décide de les laisser filer… Indigo monte dans un camion, accompagné bien entendu de sa maman Liberty dont le prénom était prédestiné… je vous jure que c’est pas un film…L’ONG installera ensuite les animaux à l’abris dans un sanctuaire. Voilà une victoire symbolique pour le comédien au lendemain de la remise de son Oscar. 

D’ailleurs Joaquin Phoenix est souvent inspiré après ses récompenses cinématographiques, le 19 janvier, quelques heures seulement après avoir reçu son SAG awards toujours pour Joker, il a rejoint (en gardant son smoking) une drôle de veillée organisée par l’association Animal Save movement… Depuis plusieurs années, ils sont une petite cinquantaine à se retrouver chaque semaine à Vernon dans le conté de Los Angeles, pour adresser un dernier adieu à des cochons en route vers le plus grand abattoir de la région.       

Ils attendent que les camions soient à l’arrêt pendant les quelques minutes du contrôle de sécurité…

Ils se ruent vers les bêtes et leur apportent de l’eau grâce à un pulvérisateur qu’ils glissent à travers de toutes petites ouvertures à l’arrière du camion… Ces militants leur offrent de l’eau fraîche et surtout beaucoup d’amour… Un geste de communion qui n’entrave en rien leur chemin vers la mort mais l’espace d’un instant, ils ont eu droit à un moment de solennité,  à un moment d’humanité.    

Et Joaquin Phoenix est encore là pour soutenir le mouvement et le faire rayonner, ce comédien est sans doute la meilleur carte pour faire valoir la cause des antispecistes, une carte maitresse, encore plus forte qu’un Joker ! 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.