François Saltiel revient sur la pollution numérique. A-t-on vraiment conscience de l’empreinte carbone que nous laissons en passant plusieurs heures par jours sur Internet, que ce soit pour travailler, se divertir, consommer des films en streaming ? Des outils se développent pour déclencher la prise de conscience

vers une sobriété numérique
vers une sobriété numérique © Getty / Westend61

Selon les chiffres du l’association The Shift project, le système numérique dans son ensemble représenterait 4% des gaz à effet de serre de la planète !  

Voilà pourquoi Maxime Efoui Hess qui travaille sur la sobriété numérique chez The Shift Project à développé l’outil Carbonalyser…Ce n’est pas le nom du prochain « Terminator » non Carbonalyser est une extension qui s’installe sur votre navigateur internet pour analyser votre impact du numérique sur le climat ! 

Autre exemple avec la "boite à net"

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.