Comment quelques comptes Twitter ont fait remonter jusqu'à François Fillon une rumeur... sur l'existence d'une rumeur.

François et Penelope Fillon le 30 janvier 2017
François et Penelope Fillon le 30 janvier 2017 © Reuters / Pascal Rossignol

Vous vous souvenez sans doute du passage de François Fillon au JT de France 2 dimanche dernier. Il y évoquait des rumeurs de suicide de sa femme Penelope, rumeurs qui auraient été relayées par des chaînes de télévision. Une déclaration qui a surpris la plupart des journalistes, d'autant qu'après vérification un peu partout, personne n'avait en fait jamais dit ça à la télévision.

On pensait l'affaire close, mais on oubliait que lorsqu'on ne peut pas blâmer les médias, on peut toujours accuser un coupable idéal encore plus flou : Internet. Et c'est ce qu'a fait Bruno Retailleau, le coordinateur de la campagne de François Fillon. Mardi dernier, il expliquait sur BFMTV que oui, en effet, François Fillon s'était peut-être trompé... sur l'origine de cette rumeur, mais qu'elle avait bel et bien existé sur les réseaux sociaux.

Cette rumeur et d'autres, les réseaux Internet en étaient pleins mercredi. Ça lui a imprimé dans sa mémoire quelque chose qu'il a ressorti. Et alors ?

Et c'est vrai que ça paraît crédible... Oui, des rumeurs plus ou moins fantaisistes ou malveillantes, on en voit tous les jours sur les réseaux sociaux. Mais pas celle-ci.

Une rumeur... sur l'existence d'une rumeur

Nous avons recherché TOUS les tweets contenant les termes "suicide" et "Penelope", sur une période très large : du 1er février au 5 mars, date de l'interview de François Fillon. Bref : qui parlait de cette rumeur avant que François Fillon lui-même ne l'évoque à la télévision ?

Au total, on obtient 54 tweets (sur 500 millions publiés chaque jour sur le réseau, rappelons-le). Parmi ces 54 tweets, un peu plus de la moitié parlent de Penelope Fillon. Sur cet échantillon, beaucoup parlent de l'affaire Fillon... mais évoquent un suicide "du parti" ou "de la candidature".

► SUR LE WEB | Les résultats complets sur cette recherche Twitter

Résultat final : seuls huit tweets évoquent directement un suicide imaginaire de Penelope Fillon. Sauf que ces tweets ne relaient pas directement la rumeur sur le suicide, mais évoquent le fait que des médias auraient (de manière évidemment indigne) évoqué cette rumeur. Autrement dit, il y a bien une rumeur sur l'existence de la rumeur. Dernière curiosité : les comptes concernés se revendiquent presque tous comme soutiens de François Fillon. On y trouve même le compte officiel de la porte-parole du mouvement Sens Commun... Un peu partie dans la mauvaise direction, pour le coup.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.