YouTube a incontestablement été l'un des espaces les plus courtisés de cette campagne. Pour débattre, mais aussi pour commenter, voire pour se moquer de cette campagne...

Cyprien, un youtubeur à l'Élysée ?
Cyprien, un youtubeur à l'Élysée ? © Capture YouTube

YouTube, lieu incontournable du débat politique en France ! En tout cas c'est comme ça que la plateforme de vidéos en ligne se présente depuis quelques jours, dans des publicités diffusées sur Twitter, avec le slogan "Forgeons nos opinions".

L'idée, c'est que YouTube serait devenu un véritable espace de débat politique. Même s'il y a quelques limites tout de même : et d'abord le fait que les algorithmes du site sont ainsi faits qu'on voit presque exclusivement passer des contenus qui vont plutôt dans le sens de nos propres opinions.

De plus, en proportion, les vidéastes font finalement assez peu de politique. L'un des créneaux les plus populaires en vidéo, c'est celui de l'humour, ce qui se marie assez mal avec un engagement clair et net. L'humoriste Tristan Lopin, par exemple, n'a pas vu arriver cette élection.

Quant au youtubeur britannique Paul Taylor, qui décrypte nos petits travers de frenchies sur sa chaîne "What the Fuck France", notre scrutin est tout bonnement incompréhensible.

Et si un youtubeur devenait président ?

C'est le cas de Cyprien, le vidéaste français le plus suivi, avec plus de 10 millions d'abonnés... Lui s'imagine carrément s'installer à l'Élysée (quitte à bousculer un peu le protocole).

De là à remplacer le bulletin de vote par les pouces bleus de YouTube, il y a un monde. On va plutôt attendre 2022, voire encore un peu plus...

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.