• Eva Bettan

Le festival de Cannes, c’est aussi l’endroit où l’on prend le pouls de la planète cinéma… En forme, semble-t-il, le cinéma israélien, avec 6 films présentés dans les différentes sélections, sans être toutefois dans la course à la palme d’or.

  • Patrick Cohen

Et demain, en compétition officielle, le festival découvrira le « Saint-Laurent » de Bertrand Bonello avec Gaspard Ulliel et Léa Seydoux.

Bonello, cinéaste musicien, la musique est son premier métier, il compose lui-même les bandes originales de ses films.

Et dans son précédent, L’Apollonide, souvenirs de la maison close, il nous avait fait découvrir un soulman oublié des années 60, Lee Moses…

Extrait de « Bad Girl » par Lee Moses en 1967.

Chanson qui rythmait le film de Bertrand Bonello, L’Apollonide.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.