Au sommaire du journal de Cannes :

  • un film qui suscite de l'attente : "Reality" de Matteo Garrone.

    • en compétition aujourd'hui aussi "Paradis : amour" de l'autrichien Ulrich Seidl
  • et parce que Cannes c'est aussi les sections parallèles, Michel Gondry a ouvert hier la Quinzaine des réalisateurs, avec un film assez déroutant : "The we and the I".

Par Laurence Peuron, réalisation Jérôme Chélius.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.